Malgré un nombre d'abonnés en progression, Pierre Dion a souligné mardi, en marge de l'assemblée annuelle des actionnaires de la société, qu'il faudra un peu plus de temps à TVA Sports avant de revenir rentable.

TVA Sports est là pour rester, martèle Pierre Dion

TVA Sports est là pour rester, a martelé Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor, à l'occasion de l'assemblée des actionnaires, jeudi à Montréal.
M. Dion a répété son message plus d'une fois, parce que dans la documentation remise au CRTC pour faire valoir ses demandes en matière de redevances d'abonnement pour sa chaîne TVA Sports auprès de Bell, Québecor avait laissé entendre que le montant de ces redevances était crucial pour l'avenir de la chaîne spécialisée.
Or, lorsqu'il a tranché, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a penché en faveur de la position de Bell quant à ces redevances pour TVA Sports. M. Dion s'en dit «déçu» mais ne baisse pas les bras pour autant.
M. Dion a expliqué l'apparente contradiction entre le message alors livré au CRTC et celui qu'il a livré lors de l'assemblée des actionnaires par le fait que la documentation avait été soumise au CRTC il y a plusieurs semaines, bien avant les séries éliminatoires au hockey. Il affirme qu'il voulait alors bien faire comprendre au CRTC l'importance des redevances d'abonnement pour une chaîne de télévision spécialisée.
2 millions d'abonnés
M. Dion s'est dit confiant qu'avec le nombre d'abonnés en hausse, qui vient de passer le cap des deux millions, TVA Sports réussira éventuellement à obtenir sa «part équitable» des redevances d'abonnement et que le CRTC va revoir sa décision.
D'autre part, le bénéfice net attribuable aux actionnaires de Québecor a reculé au premier trimestre de l'exercice 2015 par rapport à la période correspondante un an plus tôt.
Le géant québécois des télécommunications rapporte que ce bénéfice s'est élevé cette année à 29,4 millions $, ou 0,24 $ par action de base, comparativement à 39,1 millions $, ou 0,32 $ par action de base à la même période de 2014, soit un écart défavorable de 9,7 millions $ ou de 0,08 $ par action de base.
Québecor signale également que ses revenus ont progressé, s'étant établis à 948,6 millions $, en hausse de 50,8 millions $ ou de 5,7 % par rapport au premier trimestre de 2014.
En marge de la divulgation de ces résultats, jeudi, Pierre Dion, président et chef de la direction de Québecor (TSX:QBR.B), a évoqué le rendement des activités du secteur Télécommunications en vertu d'une hausse de 5,3 % de ses revenus. Québecor qualifie de solides le rendement de ses services de téléphonie mobile et d'accès Internet.