«Regardez mon Afro-américain par ici, regardez-le», a lancé le candidat au cours d'un rassemblement en Californie.

Trump présente «son Afro-américain»

Le candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump, régulièrement accusé de racisme et xénophobie, s'est attiré vendredi de nouvelles critiques après avoir présenté un de ses partisans noir comme «son Afro-américain».
«Regardez mon Afro-américain par ici, regardez-le», a lancé le candidat au cours d'un rassemblement en Californie. «Êtes-vous le plus grand ?», lui a-t-il demandé face au public qui n'a pas réagi.
La porte-parole de campagne de Donald Trump, Hope Hicks, a expliqué que le candidat «s'adressait simplement à un partisan dans la foule». «Il n'y avait évidemment pas de malveillance», a-t-elle affirmé. M. Trump était «reconnaissant pour le soutien que lui apportait cette personne», a-t-elle déclaré sur la chaîne d'information en continu CNN.
Une référence au «mur» irrite des étudiants latino-américains
Un groupe d'étudiants d'une école secondaire de la Caroline du Nord a construit un mur avec des boîtes et bloqué l'accès à une aire commune de l'établissement, mais leurs camarades latino-américains n'ont pas apprécié la blague.
Selon des médias locaux, les étudiants de l'école secondaire McDowell, à Marion, étaient supervisés par un professeur pendant qu'ils préparaient leur tour mercredi dernier.
Une photo présentant environ 30 étudiants devant le mur a été partagée sur le réseau social Instagram avec la légende: «Nous avons construit le mur en premier».
L'un des étudiants voulait apposer un logo de Donald Trump sur le mur, mais on l'a informé qu'il ne pouvait pas faire cela, a indiqué le directeur de l'école, Edwin Spivey.
Le mur a été démonté avant le début des classes, jeudi.
Les étudiants ne seront pas sanctionnés, a affirmé le porte-parole du district scolaire.  AP