Justin Trudeau était de passage à Trois-Rivières mercredi matin.

Trudeau rêve d'un ressac de la vague orange au Québec

Le chef libéral Justin Trudeau croit que les Québécois changeront leur fusil d'épaule lorsqu'ils examineront de plus près l'offre néo-démocrate.
M. Trudeau, qui a entamé une petite tournée du Québec mardi, était à Trois-Rivières mercredi matin. Interrogé sur la sérieuse avance du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans les intentions de vote des Québécois, le chef du Parti libéral (PLC) a dit que lorsque les Québécois réaliseront que le NPD a l'intention d'équilibrer son budget en coupant dans des programmes, ils changeront d'avis.
Selon M. Trudeau, Thomas Mulcair ne pourra pas déposer un premier budget équilibré dès sa prise de pouvoir à moins de sacrifier plusieurs de ses promesses. M. Trudeau estime qu'un gouvernement néo-démocrate devra également couper dans les dépenses du dernier budget conservateur pour arriver à cet équilibre promis coûte que coûte.
Le chef libéral était attendu à Québec en après-midi. À Trois-Rivières, il est revenu, en détail, sur le pan «vert» de ses promesses en infrastructures. Un gouvernement libéral investirait 6 milliards $ de plus en infrastructures vertes dans les premiers quatre ans. La dépense grimperait à 20 milliards $ en 10 ans.
Il a également réitéré sa promesse de travailler avec Québec pour régler le problème de la pyrrhotite. Les personnes aux prises avec la pyrrhotite doivent débourser de 150 000 $ à 300 000 $ pour réaliser les travaux nécessaires à la réfection des fondations de leur maison.
Le gouvernement Harper a toujours dit que cette affaire était de juridiction provinciale, refusant d'aider financièrement les victimes.
Le candidat libéral à Trois-Rivières, Yvon Boivin, est l'ex-président et cofondateur de la Coalition d'aide aux victimes de la pyrrhotite. Il était aux côtés de son chef, mercredi matin.