Trenet Benjamin Biolay

Trenet: parenthèse jazzée ***

L'aventure a semble-t-il commencé par une seule reprise de Trenet que Benjamin Biolay souhaitait inclure dans un album de chansons originales. L'auteur-compositeur-interprète français et ses confrères Nicolas Fiszman et Denis Benarrosh y ont pris goût.
Outre une composition «à la manière de Trenet» qui clôt l'album, les pièces neuves ont été mises sur la glace au profit d'une douzaine de relectures du fou chantant. Par le choix du répertoire parfois moins connu - Biolay évite les standards La mer, Y'a d'la joie ou Douce France - et dans la facture sonore jazzée et plutôt sobre, un visage de Trenet plus mélancolique que joyeux se dessine. La collection s'avère certes élégante, mais à part quelques titres plus vifs (Le grand café, Le piano de la plage), elle manque parfois de pétillant. La voix de Vanessa Paradis se fait notamment entendre sur la pièce J'ai ta main, servie en duo avec Biolay. Mais s'il faut jouer le jeu des comparaisons, le tandem Michel Louvain/Ariane Moffatt s'en était sorti avec plus de vigueur dans le disque Les duos improbables.