Un tramway serait le bienvenu sur le boulevard Laurier, selon le président d'Accès transports viables, Christian Savard.

Tramway sur le boulevard Charest: le tracé contesté

Le tracé du tramway proposé par le maire Régis Labeaume dans son plan de mobilité durable est contesté dans la section du boulevard Charest entre le quartier Saint-Roch et le secteur de Sainte-Foy.
Le président du groupe Accès transports viables qui représente les usagers du transport en commun a émis, mardi, de sérieux doutes sur la pertinence de faire passer le tramway sur le boulevard Charest, lors des audiences publiques pour la présentation des mémoires sur le plan de mobilité durable.
«Il y a beaucoup de questions à répondre. Quel va être l'achalandage de ce tramway-là? Quels vont être les coûts d'investissement public pour l'implantation d'un tramway dans l'axe du boulevard Charest? On ne sait pas si ça va fonctionner. Va falloir avoir des études plus poussées», a affirmé Christian Savard devant des représentants du comité de mobilité durable.
À son avis, le tramway devrait plutôt circuler en haute ville entre le Grand Théâtre et l'Université Laval. «L'axe Québec-Sainte-Foy a toujours été identifié comme un axe pour développer le transport en commun où il faut passer à un autre mode de transport. Dans le plan de mobilité durable, on est muet sur l'amélioration du transport collectif dans cet axe. C'est assez déstabilisant. Est-ce que c'est une bonne idée de laisser tomber le plateau Québec-Sainte-Foy?» a-t-il commenté lors d'un point de presse.
Selon le président d'Accès transports viables, l'amélioration du transport en commun en haute ville devrait l'emporter sur un hypothétique développement immobilier le long du boulevard Charest avec la venue du tramway tout en rappelant que les Métrobus sont bondés entre la place D'Youville et l'Université Laval.
«C'est là où il y a le plus d'usagers et là-dessus le plan dit: pas de tramway là. Pourtant, c'est l'endroit où, si on était dans le privé, on ferait un tramway en premier. C'est là où il y a le plus de clients», a-t-il soutenu.
D'autre part, il est faux de prétendre qu'il n'y a pas beaucoup de possibilité d'augmenter l'achalandage du transport en commun en haute ville avec un tramway. «C'est pas vrai que tous les gens qui veulent prendre le transport en commun le prennent sur le plateau Québec-Sainte-Foy. Il y a encore beaucoup de clientèle potentielle. Si on regarde la part modale du transport collectif dans cet axe, par exemple dans le quartier Montcalm, la part modale du transport collectif est de 13,5 %», a argumenté M. Savard.
Accès transports viables propose la réalisation d'une étude comparative des deux axes avant qu'une décision soit prise.
Le vice-président du comité exécutif, François Picard, a rappelé la position du maire et du comité en faveur de l'axe Charest. «C'est vraiment une volonté du comité avec le maire en tête pour requalifier des secteurs, pour amener des personnes et donner un service à des gens qui n'en avaient pas», a-t-il indiqué. Il a toutefois convenu que des études devront être menées sur les propositions contenues dans le plan de mobilité durable.