Selon Patrick Dom, « c'est tout le hockey mineur au Québec qui va pouvoir être fier » lorsqu'une équipe du Québec participera enfin au tournoi dans la classe AA-Élite.

Tournoi pee-wee: le Québec à l'honneur

Le 55e Tournoi international de hockey pee-wee aura été celui des équipes du Québec. Non seulement 6 des 10 formations finalistes étaient québécoises, mais de plus, trois ont quitté le Colisée Pepsi avec les grands honneurs de leur catégorie, dont l'Armada de Blainville-Boisbriand, qui a mis la main sur le Trophée Hockey Québec récompensant les champions de la nouvelle classe AAA.
«Ça va s'arrêter où?» a lancé le directeur général du Tournoi pee-wee, Patrick Dom. «Chaque année, j'ai toujours peur qu'il ne se passe rien, mais il se produit toujours quelque chose qui vire pour nous. En 2013, ce fut la finale entre les petits Remparts et les Citadelles. Et cette année, ce sont les équipes du Québec qui, à leur première année dans le AAA, font la finale. C'est extraordinaire.»
Dom a expliqué que dans ses rêves les plus fous, il souhaitait voir une équipe du Québec atteindre la finale du AAA. Jamais cependant il n'aurait cru que deux formations québécoises participent au match ultime.
«Je ne l'ai jamais vu venir. J'espère juste qu'il n'y a personne qui va dire que ce que l'Armada et les Gaulois ont fait, c'est de la chance. Moi, ce que je dis, c'est que les petits gars du Québec ont prouvé qu'ils sont aussi bons, sinon meilleurs que les joueurs d'ailleurs dans le monde.»
Baisse des assistances
Malgré toutes les émotions qu'il a vécues cette année, le dg a indiqué que la 55e présentation du Tournoi pee-wee demeurait la meilleure sur le plan hockey. Il a ajouté que le AAA avait beaucoup apporté au Tournoi de cette année, et que dans l'ensemble, le Tournoi avait su combler davantage les amateurs de la région.
Mais comme très peu d'équipes de la région ont accédé aux derniers jours de la compétition, on a perçu une baisse au chapitre des assistances, qui pour la première fois depuis 2010 étaient en deçà de 200 000 spectateurs (197 334).
Quand on lui a demandé si le Tournoi serait de nouveau présenté sur 12 jours en 2015, le dg a mentionné : «On va voir comment le 12e jour a été pour nos bénévoles. Je dirais que la plupart sont pour. Bien des gens m'ont dit qu'ils avaient apprécié la formule qui faisait en sorte qu'ils pouvaient être chez eux plus tôt le soir. Dans l'ensemble, je suis donc super content. Nous avons contrôlé ce que nous pouvions contrôler. Et de nouveau, le Tournoi a été un succès.»
Catégorie scolaire en 2015
Le hockey scolaire a passé le test au Tournoi pee-wee. La performance de l'Arsenal de l'Académie Saint-Louis, qui a gagné ses deux premiers matchs au Colisée Pepsi, a convaincu Hockey Québec d'accepter la demande de Patrick Dom d'avoir lors du Tournoi de 2015 une catégorie réservée aux équipes membres des ligues du REEQ.
«Le projet pilote numéro un était d'avoir une équipe du scolaire que l'on intégrerait à l'intérieur des formations qui étaient partie prenante du Tournoi, a expliqué Sylvain Lalonde, dg de Hockey Québec. L'objectif derrière tout ça, c'était d'avoir une phase deux au projet pilote et d'avoir une section d'équipes du scolaire au sein du Tournoi dès l'an prochain, une division dans laquelle on retrouverait des formations du Québec et peut-être aussi de l'extérieur, parce qu'il y a d'autres équipes de niveau scolaire au Canada qui pourraient aussi prendre part au Tournoi.»
Lalonde a indiqué que les formations scolaires qui évolueraient à Québec pourraient le faire sans avoir à s'adapter aux règles du civil. Lors de son passage au Tournoi du Colisée, l'Académie Saint-Louis avait dû renoncer à aligner certains joueurs parce qu'ils n'étaient plus d'âge pee-wee, même s'ils pouvaient toujours évoluer chez les benjamins.