Les Alliés de Montmagny-L'Islet ont surmonté un recul de 3-0 après une période et ils ont effectué une spectaculaire remontée pour l'emporter 7-5 sur les Tigres de Victoriaville, jeudi après-midi.

Tournoi pee-wee: défaite prévisible des Russes

L'entraîneur des pee-wee de la Russie n'a pas été surpris le moins du monde par l'élimination de l'équipe nationale russe, mercredi, aux Jeux olympiques de Sotchi. Selon Alexander Logutenko, les dirigeants du hockey russe devront changer leur façon de faire quand viendra le temps de sélectionner ceux qui formeront l'équipe aux Jeux de 2018.
«Nous savons tous que les joueurs qui évoluent dans la LNH sont très bons, mais ceux-ci ne doivent pas constituer le noyau de l'équipe russe parce qu'ils jouent avec des formations différentes en Amérique du Nord et que ce ne sont pas eux qui vont faire comprendre à leurs coéquipiers que la clé du succès repose avant tout sur le jeu d'ensemble, malgré les habiletés individuelles de chacun. La Dream Team, ça ne rapporte pas souvent les résultats escomptés au hockey.
«Il faudra aussi éviter que le prochain entraîneur subisse les pressions de cinq ou six dirigeants pour le choix des joueurs», ajoute Logutenko, qui a vu son équipe se faire éliminer du 55e Tournoi de Québec par les Coyotes de Phoenix, jeudi matin. «Chacun tente de tirer la couverte de son côté et le pauvre coach ne sait plus où donner de la tête.»
Logutenko aimerait bien que la sélection russe compte davantage de jeunes joueurs dans quatre ans en Corée. «Il faudrait que les jeunes joueurs les plus talentueux [22-23 ans] qui évoluent chez nous se voient confier les rôles de leaders et qu'ils soient appuyés par deux ou trois vétérans en provenance de la Ligue nationale, pas plus, afin qu'ils soient très bien encadrés. À l'exemple de la Finlande avec un joueur de la trempe de Teemu Selanne. Il s'agit à mon avis de la seule voie à emprunter pour aspirer de nouveau à la médaille d'or aux Jeux.»
Il pourrait toutefois s'écouler quelques années avant que les Russes ne parviennent à s'imposer de nouveau sur la scène du hockey international si on se fie aux observations de Logutenko, qui n'a ime vraiment pas ce qu'il voit depuis quelques années chez les plus jeunes.
Un sport en baisse
«Le hockey a de moins en moins la cote auprès des jeunes Russes. Il faut parcourir un territoire beaucoup plus vaste que par le passé pour parvenir à former aujourd'hui une équipe d'élite. Comme nos installations n'ont rien à voir avec celles beaucoup plus modernes que l'on trouve au Canada, en Finlande, en Suède ou en République tchèque, plusieurs joueurs arrêtent de pratiquer le hockey à l'âge de 15 ou 16 ans.»
Avant d'aspirer à défendre les couleurs d'une équipe de la KHL, les jeunes Russes ne peuvent poursuivre leur développement dans des ligues junior dignes de ce nom ou encore dans des circuits universitaires comparables à ceux qui existent chez nos voisins du sud. «Il n'existe rien de comparable à cela chez nous», souligne Logutenko sur un ton résigné.
**********
Remontée spectaculaire des Alliés
Les Alliés de Montmagny-L'Islet ont surmonté un recul de 3-0 après une période et ils ont effectué une spectaculaire remontée pour l'emporter 7-5 sur les Tigres de Victoriaville, jeudi après-midi, dans l'Inter C. Jérémy Lemieux a joué les héros pour les Alliés avec trois buts et deux aides. Son coéquipier Charles Proulx s'est aussi signalé avec une paire de buts. «J'étais un peu stressé quand on tirait de l'arrière 3-0, mais nous n'avons pas arrêté de travailler et nous sommes parvenus à remonter la pente en deuxième période», a expliqué le numéro 16 des Alliés, qui ont gagné leurs trois premiers matchs au 55e Tournoi pee-wee de Québec après avoir remporté ceux de Montmagny et de Saint-Hyacinthe plus tôt cette saison. À l'issue de la rencontre, l'entraîneur-chef Bruno Fournier était bien fier de rappeler à ses jeunes protégés que le mot persévérance était celui qu'il avait utilisé le plus souvent depuis le début de la saison. «Les gars n'ont jamais lâché malgré quelques petites erreurs en défensive qui nous ont fait mal en première pér iode.» Les Alliés seront de retour sur la glace du Colisée Pepsi vendredi (14h15).