Pour le Tour de ski, qui s'amorce samedi, Alex Harvey vise un podium lors de l'une des sept épreuves et a pour objectif de terminer parmi les cinq premiers au classement cumulatif.

Tour de ski: Harvey plus serein que l'an dernier

Alex Harvey aborde le Tour de ski, qui s'élance samedi à Val Mustair, en Suisse, dans un bien meilleur état d'esprit que l'an dernier. Il est galvanisé par un solide début de saison, sa forme est excellente... et ses skis glissent bien.
En janvier 2016, le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges avait pris le 14e rang du classement cumulatif de cette traditionnelle série de compétition présentée en début d'année, partie intégrante du circuit de la Coupe du monde. Pas trop mal, considérant sa forme inégale et une course bousillée par un équipement déficient...
Cette année, sa quatrième place au classement en distance et son neuvième rang au classement général de la Coupe du monde lui permettent d'espérer mieux. Il se sent plus confortable, plus serein qu'à pareille date l'an dernier. «Tout est sous contrôle, tous les éléments qu'on peut bien contrôler le sont. C'est l'ambiance générale dans l'équipe», explique Harvey, pour qui les ennuis de fartage de la saison dernière semblent chose du passé. [...] «L'an dernier, on se demandait un peu c'était quoi. Là, il n'y a pas trop de questionnement. On fait juste exécuter.» Il vise un podium dans l'une des épreuves et un top 5 au cumulatif. Il avait fini 10e lors de son meilleur Tour en carrière, en 2011.
Même s'il la voit en partie comme une occasion ratée, sa dernière course lui confère aussi une bonne dose de confiance. À La Clusaz, en France, il a pris le septième rang d'un 15 kilomètres en départ de groupe. Mais une chute à la sortie d'un virage lui a sans doute coûté un podium. Harvey a dû travailler fort pour remonter de la 23e à la 7e place.
«C'est sûr que j'aurais aimé ça avoir un podium avant les Fêtes, mais dans ma carrière, c'est juste arrivé une fois, souligne-t-il. Quand je suis dans les 10 premiers, c'est vraiment le niveau où je considère que je dois être. La remontée, ça montre que la forme était là. C'est un bon signe pour les compétitions à venir.»
Espoir pour le skiathlon
Athlète polyvalent, Harvey pourrait faire du bruit dans chacune des sept étapes du Tour de ski 2017. Mais il pointe le skiathlon d'Oberstdorf, la troisième, comme étant son plus bel espoir de victoire pendant ces épuisants neuf jours. Après le sprint de samedi, les fondeurs trinqueront au Nouvel An, dimanche au même endroit, dans le cadre d'une épreuve de 10 km en style classique avec départ groupé avant de mettre le cap sur l'Allemagne pour les étapes 3 et 4.
Depuis La Clusaz, le 18 décembre, Harvey et l'équipe canadienne ont retrouvé leurs quartiers généraux de Davos, en Suisse, où ils se sont entraînés en vue du Tour. Au menu, 10 jours au volume d'entraînement élevé pour améliorer l'endurance, suivi d'une période «plus mollo» avec moins de longues sorties, mais plus d'intensité «pour essayer d'aller combler l'écart entre la septième position et le podium», dit Harvey, qui a réussi à se tenir loin des virus, contrairement à plusieurs coéquipiers et adversaires.
À Noël, il a profité de la présence de sa blonde, Sophie. Et, avec le reste de la formation canadienne, leurs collègues américains et quelques autres skieurs présents à Davos, de festivités bien dosées. Et non bien arrosées. «Ce n'est pas des gros, gros partys», rigole Harvey. Athlète un jour...
Calendrier du Tour de ski
Val Mustair, Suisse
31 décembre: Sprint style libre
1er janvier: 10 km classique départ de groupe
Oberstdorf, Allemagne
3 janvier: Skiathlon (10 km classique/10 km style libre)
4 janvier: 15 km poursuite style libre
Toblach, Italie
6 janvier: 10 km style libre
Val di Fiemme, Italie
7 janvier: 15 km classique départ de groupe
8 janvier: 9 km style libre poursuite