Therese Johaug, qui trône au sommet du classement de la Coupe du monde, a remporté l'épreuve d'hier à Montréal. Il s'agissait d'une 16e victoire pour la Norvégienne cette saison.

Tour de ski à Québec: les fondeurs à surveiller

L'attention des gens de Québec sera tournée vers Alex Harvey, vendredi (sprint) et samedi (poursuite), pour la troisième et la quatrième étape du Tour de ski du Canada, mais nous aurions tort de nous concentrer uniquement sur lui. Voici quelques fondeurs qui risquent de s'imposer lors des deux courses dans la capitale.
HOMMES
Martin Johnsrud Sundby (Norvège)
L'homme à battre, ce qui n'est pas facile. Déjà assuré de soulever le globe de cristal pour la troisième fois de suite, le meilleur fondeur au monde a gagné 11 courses individuelles en Coupe du monde cette saison. Le sprint n'est toutefois pas sa spécialité. Ses meilleurs résultats dans cette discipline demeurent ses deux quatrièmes places lors du Tour de ski européen, en janvier. L'athlète de 31 ans a par contre remporté les trois poursuites auxquelles il a participé cette saison. Et les Norvégiens l'ont dit avant de traverser l'Atlantique : pas question de partir si loin pour faire du tourisme!
Petter Northug Jr (Norvège)
Son coéquipier Finn Haagen Krogh le devance au deuxième rang du classement de la Coupe du monde, mais Northug demeure le grand homme du ski de fond. En carrière, l'athlète de 30 ans est monté 46 fois sur le podium en Coupe du monde, dont 27 fois sur la plus haute marche. Deux fois champion du globe de cristal (2010 et 2013), il a aussi récolté quatre médailles aux JO de Vancouver et un spectaculaire total de 13 médailles d'or en championnats du monde. Sa victoire lors du sprint de Drammen, début février, et sa deuxième place à Montréal, mercredi, démontrent qu'il est toujours l'une des grandes menaces sur le circuit, peu importe le type de course.
Federico Pellegrino (Italie)
C'aurait été facile de faire un très, très long texte en ne parlant que des Norvégiens. Mais malgré leur domination, ils ne sont pas seuls. Au classement général du sprint, c'est en fait l'Italien de 25 ans Federico Pellegrino qui domine avec 493 points. Il s'élancera vendredi parmi les favoris, lui qui a remporté quatre courses du genre en Coupe du monde cette saison. Toutes en style libre, comme ce sera le cas sur les plaines d'Abraham.
FEMMES
Therese Johaug (Norvège)
Sa domination de mercredi à Montréal n'est pas un accident. Les résultats de Johaug sont aussi - sinon plus - impressionnants que ceux de son compatriote Sund-by chez les hommes. La preuve, son triomphe de mercredi était son 16e de la saison en Coupe du monde, en incluant ceux acquis lors des relais. Depuis sa victoire au Tour de ski européen, début janvier, elle a gagné sept des neuf courses auxquelles elle a participé. Évidemment, l'athlète de 27 ans trône au sommet du classement de la Coupe du monde.
Maiken Caspersen Falla (Norvège)
Surveillez Falla lors du sprint de vendredi. Sa victoire à Gatineau a confirmé sa suprématie dans ces épreuves de puissance. Il s'agissait de la huitième victoire de la saison pour la championne olympique de Sotchi. Elle domine le classement général de la discipline avec 630 points, 63 de plus que sa compatriote Ingvild Flugstad Oestberg (aussi deuxième au cumulatif).
Charlotte Kalla (Suède)
Il aurait été logique ici de parler d'Oestberg ou d'une autre Norvégienne, Heidi Weng, troisième au classement de la Coupe du monde. Mais Charlotte Kalla mérite notre attention. Quatrième de ce classement, la Suédoise a été l'une des athlètes les plus régulières cette saison. «Lotta» a réussi 18 tops 10, mais n'est toujours pas montée sur la première marche du podium. La fondeuse de 28 ans est une quintuple médaillée olympique, dont deux réussites en or à Vancouver en 2010.