Tiger Woods est en pleine tournée de promotion de son livre The 1997 Masters : My Story, qui relate sa première victoire au prestigieux tournoi, alors qu'il n'avait que 21 ans.

Tiger Woods «fait le maximum» pour participer au Tournoi des maîtres

L'ancien no 1 mondial Tiger Woods, bien que souffrant toujours du dos, «fait le maximum» pour participer au Tournoi des maîtres d'Augusta, qui débute le 6 avril, où il peut remporter une cinquième victoire, a-t-il annoncé lundi.
Le Tigre, en pleine promotion de son nouveau livre sur sa première victoire à Augusta en 1997, a déclaré dans l'émission de télévision Good Morning America à propos de l'éventualité de sa participation en 2017 «Oh mon dieu, j'espère tellement [y participer]. J'essaye, j'essaye, je fais le maximum pour être de retour et jouer. J'adore ce tournoi. Il a représenté tellement dans ma vie».
Le vainqueur américain de 14 majeurs n'a toutefois pris part à aucun tournoi important depuis son forfait en février lors de l'Open de Dubaï, comptant pour le circuit EPGA.
Limites physiques
Le golfeur de 41 ans a aussi expliqué que, en dépit de sa volonté, son corps lui imposait des limites quant à la qualité et la quantité de ses entraînements afin de préparer un tournoi important, avec ses quatre parcours, ce qu'il n'a réalisé que deux fois depuis le championnat PGA 2013.
Tiger Woods est devenu le premier golfeur noir à remporter un titre majeur et le plus jeune champion, à 21 ans, à gagner un tournoi de l'importance d'Augusta, ce qu'il relate dans son nouveau livre. Woods a remporté le Tournoi des maîtres quatre fois, mais pourrait rater le tournoi pour la troisième fois en quatre ans.
«J'ai une chance, a déclaré Tiger Woods au quotidien USA Today. «Je travaille mon jeu. Il faut juste que j'arrive au point où je me sentirais suffisamment à l'aise et assez bon pour participer».
«Je m'entraîne. Je n'ai pas réalisé de parcours... Cela progresse, mais j'ai encore un peu de chemin à faire», a-t-il ajouté.
Woods n'a pas remporté de titre majeur depuis l'US Open en 2008, et n'a réussi à se qualifier à aucun tournoi important depuis le Tournoi des maîtres de 2015 qu'il a terminé 17e. Il occupe actuellement la 674e place mondiale.
Le terrain de  golf olympique s'ouvre aux femmes
Le club privé devant accueillir les tournois de golf des Jeux olympiques de Tokyo de 2020 a annoncé lundi qu'il allait s'ouvrir aux membres féminins, condition sine qua non imposée par le Comité international olympique (CIO).
Le conseil d'administration du Kasumigaseki Country Club, situé dans la province de Saitama, au nord de Tokyo, s'est prononcé en faveur de l'acceptation de membres féminins, selon l'agence de presse JiJi.
Le club n'a pu être joint immédiatement pour commenter cette décision qui a été saluée par le comité organisateur des JO de Tokyo.
«J'apprécie vraiment les nombreux efforts consentis jusque-là par les hauts dirigeants et tous les membres du club afin de répondre aux conditions pour accueillir les compétitions olympiques», déclare le patron des JO de Tokyo, Yoshiro Mori dans un communiqué.
Au début du mois, le vice-président du CIO John Coates avait prévenu à l'occasion d'une visite des futures installations olympiques à Tokyo que le Kasumigaseki Country Club ne serait pas autorisé à accueillir les tournois olympiques de golf - messieurs et dames -, tant qu'il appliquerait une politique discriminatoire à l'égard des femmes.
«Nos principes sont basés sur la non-discrimination, c'est la position que nous avons très clairement affichée», avait-il déclaré, laissant au club jusqu'à fin juin pour faire évoluer sa politique.
Vendredi dernier, le président du CIO Thomas Bach avait réaffirmé la position de son instance, en déclarant qu'il espérait que le Country Club choisirait «la non-discrimination».
Restrictions
Jusqu'à présent, les femmes ne peuvent devenir membres à part entière du Kasumigaseki Country Club et ne sont pas autorisées à jouer certains dimanches, contrairement aux membres masculins.
Quelques rares golfs privés dans le monde excluent encore les femmes. La décision du Kasumigaseki Country Club intervient moins d'une semaine après que le golf écossais de Muirfield eut autorisé les femmes à devenir membres pour la première fois en 273 ans d'histoire, ce qui permet au parcours de redevenir éligible à l'organisation du prestigieux Omnium britannique.
De même, après des années de polémique, l'Augusta National qui accueille chaque année le Tournoi des maîtres aux États-Unis avait changé sa politique en admettant à l'été 2012 deux femmes parmi ses membres pour la première fois en 80 ans d'histoire.
Fondé en 1929 en tant que club privé, Kasumigaseki constitue l'un des plus vieux et des plus prestigieux terrains de golf nippons. Quelques années après son ouverture, le club autorisait les femmes à jouer. Quelques clubs japonais interdisent encore à la gent féminine de pratiquer ce sport.