Future Nostalgia The Sheepdogs

The Sheepdogs: vintage sans la moindre gêne****

Après être devenus la première formation à faire la une du Rolling Stone sans avoir de contrat avec une compagnie de disques, puis être entrés en studio avec Patrick Carney, des Black Keys, à titre de réalisateur, les Sheepdogs signent un nouvel album en étant seuls derrière la console. Et force est d'admettre que ça leur réussit.
Future Nostalgia est non seulement un album rigoureusement écrit, où les Canadiens laissent libre cours à leur amour du blues rock et du country-folk façon années 70, mais il est réalisé avec aplomb et met de l'avant une riche palette sonore. Au chant, Ewan Currie affiche une indéniable aisance (Downtown), tandis que derrière lui, ses complices enrichissent le matériel d'harmonies vocales (Back Down) et d'instrumentations toujours à propos, comme ces superbes envolées de trombone dans Help Us All. Fait intéressant, les Sheepdogs ont le don de la concision : ils savent déployer leurs idées parfois en deux petites minutes. Rétro? Oui, et sans gêne. Mais d'abord et avant tout, vraiment bien ficelé.