Les membres du groupe The Security Project revisitent les chansons des quatres premiers albums solos de Peter Gabriel.

The Security Project: Gabriel... sans Gabriel

The Security Project est une créature difficile à qualifier. C'est un peu un groupe hommage, car il revisite l'époque des quatre premiers albums solos de Peter Gabriel, mais contrairement à un groupe hommage traditionnel, le projet a été lancé par un musicien qu'on pouvait entendre sur ces enregistrements classiques.
Jerry Marotta, batteur de Gabriel pour ces quatre albums et pour l'album en spectacle Plays Live, est en effet l'instigateur du groupe né en 2012 et qui se produira ce soir au Palais Montcalm.
«Mon gérant, Scott Weinberger, s'était dit que ce serait une bonne idée de commémorer le 30e anniversaire de l'album Security de Peter Gabriel, alors nous avons monté un spectacle et l'avons présenté deux fois. Nous avons ensuite étendu le projet aux quatre premiers albums pour présenter trois ou quatre spectacles en 2013», explique Marotta en entrevue téléphonique au Soleil.
Première tournée
Cette année, The Security Project effectue sa première vraie tournée et ajoute à son répertoire quelques-unes des dernières pièces que Gabriel a composées avec Genesis, notamment Back in N.Y.C. et Fly on a Windshield.
«L'idée était d'interpréter la musique que Peter ne joue plus beaucoup aujourd'hui. On ne touche a rien de ce qu'il a fait après l'album So», indique Marotta, qui a d'abord recruté les guitaristes Trey Gunn, un ancien de King Crimson, et Fuzzbee Morse pour se joindre au projet.
Il fallait ensuite dénicher un claviériste et un chanteur. «Notre gérant connaissait un claviériste, le Dr David Jamison. Oui, oui, ce gars possède un doctorat et c'est comme un super génie! IBM l'avait embauché à la fin des années 80 pour superviser le développement de toutes leurs applications musicales. Il a fait ça pendant un bon bout de temps», explique Marotta.
Jamison a donc été engagé et un appel a aussi été lancé à l'ex-compagnon d'armes de Marotta avec Peter Gabriel, le claviériste Larry Fast. «C'est un bon ami à nous et il a aidé David à répliquer des sons entendus sur les enregistrements originaux. Il y en a qu'il avait encore après toutes ces années et qu'il lui a prêtés», poursuit le batteur.
La voix
The Security Project avait au départ fait appel au chanteur Josh Gleason, du groupe hommage à Genesis The Waiting Room, mais celui-ci ne pouvait pas garantir son engagement au-delà des premiers spectacles.
«Notre gérant a donc passé une annonce sur Facebook à l'effet que nous cherchions un chanteur, mentionnant le style de musique sans toutefois nommer Peter Gabriel. Brian Cummins a répondu à l'annonce, nous l'avons auditionné et nous l'avons choisi», résume Marotta au sujet de celui qui mène également son propre groupe hommage à Genesis, Carpet Crawlers, et dont la voix ressemble étrangement à celle de Gabriel.
Mais qu'en pense le principal intéressé? «Peter ne nous a pas vus jouer», avoue Marotta. «Cependant, Fuzzbee était à une fête avec lui et lui a parlé du projet. Il semblerait qu'il appuie l'initiative. Il connaît le calibre des musiciens impliqués et il s'agit quand même de sa musique, ce qui doit très certainement être flatteur.»
D'ailleurs, les membres du groupe espèrent maintenant faire durer leur projet au-delà de cette tournée qui les mènera sur la côte ouest américaine en juin et en Europe à l'automne. «Si les gens veulent voir le spectacle et s'il y a un marché pour ça, nous serons là. Nous aimerions même créer du matériel original en tant que The Security Project», confie Marotta en terminant.
Vous voulez y aller?
Qui : The Security Project
Où : Palais Montcalm
Quand : aujourd'hui, 20h
Billets : 51,93 $; V.I.P. 86,42 $
Tél. : 418 641-6040