The Killers: le gros lot

«Nous sommes les Killers, amenés à vous via la fabuleuse ville de Las Vegas au Nevada!» a lancé le chanteur Brandon Flowers en guise de salutations au public de Québec, qui avait remporté mardi un gros lot de 18 chansons interprétées avec intensité à la machine à sous du Festival d'été de Québec.
<p>The Killers a interprété 18 chansons avec intensité mardi soir sur les Plaines.</p>
Arrivés sur scène sans présentation, les Killers n'ont pas perdu de temps, lançant le spectacle avec Mr. Brightside, leur premier et plus grand succès. Vêtu d'un perfecto dont il s'est débarrassé très rapidement, Flowers était en grande forme, faisant constamment la cour à son public.
Laissant les spectateurs lancer un «It was only a kiss» ou chanter avec lui les «Woah-oh-oh» de Spaceman, il s'est ensuite permis de crier «Un, deux» en français, pour démarrer The Way It Was qu'il a adaptée pour la capitale : «Can it be the way it was when we met... in Quebec City!» Bien sûr, le public qui remplissait les plaines d'Abraham a adoré.
C'est toujours avec un enthousiasme débordant que Flowers très en voix interprétait toutes les chansons, s'arrêtant de temps à autre devant son clavier en forme d'éclair pour jouer quelques mesures.
Public allumé
Ses comparses Dave Keuning, Mark Stoermer et le batteur Ronnie Vannucci Jr. étaient eux aussi à leur meilleur dans ce spectacle bien rodé et réglé au quart de tour. Quand Stoermer s'est mis à faire résonner les cordes de sa basse en introduction de Somebody Told Me, on savait que quelque chose allait se passer.
Chaque fois que Flowers entonnait le refrain simple mais accrocheur de cette chanson, des dizaines de milliers de voix s'élevaient du parc des Champs-de-Bataille pour chanter avec lui. On pouvait voir les yeux du chanteur s'écarquiller et un sourire éclairer son visage en entendant les voix de tous ces choristes d'un soir.
Flowers s'est aussi permis de faire participer le public au choix du programme de la soirée en les laissant choisir entre deux reprises : Bad Moon Rising de Creedence Clearwater Revival et I Think We're Alone Now de Tommy James and The Shondells.
La première ayant facilement remporté la victoire à l'applaudimètre, le quatuor a donc répondu aux désirs du public et rendu une version fort bien léchée de ce classique du rock que Keuning a très bien rendue à la guitare.
Polyvalent, Flowers s'est aussi emparé d'une basse pour For Reasons Unknown, mais il n'est pas du genre à prendre tout le plancher et s'est ensuite empressé de présenter tous ses musiciens à ses hôtes, leur faisant à chacun réaliser un court solo pour démontrer leur adresse. 
Clin d'oeil à Lanois
Même si plusieurs ne connaissaient peut-être pas la pièce, le groupe américain a fait un joli clin d'oeil au Québec quand il a interprété une partie de l'excellente The Maker du compositeur Daniel Lanois, qui la jouera très certainement à son tour ce soir au parc de la Francophonie.
Le carré d'as a quitté la scène après All These Things I've Done, mais tout le monde savait qu'ils allaient revenir. «Est-ce que vous vous êtes ennuyés?» a demandé Flowers, sourire en coin, avant de se lancer dans Shot at the Night.
Liste des chansons
Mr. Brightside
Spaceman
The Way it Was
Smile Like You Mean It
Bling (Confession of a King)
Human
Somebody Told Me
Bad Moon Rising (Creedence Clearwater Revival)
For Reasons Unknown
From Here On Out
A Dustland Fairytale
The Maker (Daniel Lanois)
Read My Mind
Runaways
All Thee Things I've Done
Rappel
Shot at the Night
Jenny Was a Friend of Mine
When You Were Young