Rock alternatif, Fever, de The Black Keys

The Black Keys: où sont passées les guitares? **

La barre était haute, très haute pour les Black Keys après l'excellent et très rock El Camino (2011).
Force est d'admettre que Fever, premier extrait de leur nouvel album, Turn Blue, à paraître le 13 mai, est loin de répondre aux attentes. On se surprend même à se demander s'il s'agit bien du même groupe tellement la facture n'a pas grand-chose à voir avec le rock dominé par les guitares lourdes dont nous avaient habitués Dan Auerbach et Patrick Carney. Ici, on a quelque chose de plutôt propret qui rappelle certains groupes indie pop où les claviers prennent toute la place et où Auerbach chante avec une voix aiguë. Aucune trace de guitare, sauf dans les dernières secondes de la pièce. Les White Stripes, à qui les Black Keys ont emprunté plus d'une fois, avaient réussi le rare exploit de faire un album rock qui gardait toute sa puissance même presque sans guitare électrique avec Get Behind Me Satan. Si les Keys tentent la même chose avec Turn Blue, on peut dire que c'est bien mal parti...