Sara Habel à sa sortie de la centrale de police de Québec, lundi matin

Tentative de meurtre dans Limoilou: une femme interdite de contact avec son ex et ses enfants

La mère qui a attaqué son ex-conjoint sur le stationnement d'une maison de la famille dimanche a été accusée de tentative de meurtre et s'est vu interdire de communiquer avec chacun de ses six enfants.
Sara Habel
Recroquevillée sur elle-même, ses longs cheveux châtains emmêlés autour de son visage, Sara Habel, 33 ans, a regardé piteusement ses proches présents dans la salle d'audience.
Le procureur de la Couronne, Me Éric Beauséjour, s'est opposé à ce que la menue femme, sans antécédent judiciaire, retrouve sa liberté. Son dossier a été reporté à la semaine prochaine. En attendant, l'accusée, dont le visage portait des marques de blessures, sera détenue à l'infirmerie de l'établissement de détention de Québec.
Sara Habel s'est aussi vu interdire de communiquer avec sa victime alléguée ainsi qu'avec un autre ex-conjoint de même qu'avec ses six enfants, âgés de 4 à 13 ans, dont elle n'a plus la garde depuis quelque temps.
La victime alléguée de la tentative de meurtre, un homme de 40 ans, avait rendez-vous à 13h dimanche pour visiter sa fillette de sept ans à la Maison de la famille D.V.S, située à l'angle de la 1re Avenue et de la 5e Rue dans Limoilou.
Arrivé sur le stationnement, le père a vu surgir son ex-conjointe et mère de l'enfant, Sara Habel. Selon la version livrée par les policiers, la femme de 33 ans a attaqué l'homme et lui a donné environ trois coups de couteau au thorax avant de fuir à pied. Au moins un des coups a causé une blessure à l'homme. Les paroles qu'aurait prononcées l'accusée laissent croire qu'elle voulait tuer son ex-conjoint.
La femme a été rattrapée par les policiers quelques minutes plus tard près du Carrefour Charlesbourg.
Le jour même de l'agression, Sara Habel a mis en lien sur son profil Facebook un article tiré d'un blogue dénonçant, de manière générale, les interventions de la Direction de la protection de la jeunesse.