Michèle Fortin

Télé-Québec ouvre sa Fabrique culturelle

Disons-le franchement: on a souvent eu l'impression que Télé-Québec ne savait pas trop quoi faire de ses bureaux régionaux dans les dernières années. On leur a même fait faire une émission de sports durant deux ans, Tout le monde dehors, qui ne reflétait pas réellement la vision des régions du Québec, de l'avis même de la présidente-directrice générale, Michèle Fortin.
Arrive La Fabrique culturelle, nouvelle plateforme Web dédiée à la culture sous toutes ses formes, et qui donnera une nouvelle vocation aux 10 bureaux régionaux de l'antenne. En ligne depuis mardi, le nouveau bébé de Michèle Fortin est un projet ambitieux, qu'elle a monté en obtenant la collaboration d'une cinquantaine de partenaires du monde culturel. À Québec, le Musée de la civilisation, le Clap et les Productions 10e ave, entre autres, y ont contribué. On peut déjà voir plus de 450 contenus vidéo sur lafabriqueculturelle.tv.
Ne vous attendez pas à voir Céline Dion ou Marie-Mai sur la page d'accueil; le site s'intéresse surtout à ceux qu'on ne nous montre pas dans les médias de masse, en plein le mandat de Télé-Québec. Pointue et élitiste, la Fabrique? Pas du tout, répond Michèle Fortin, qui souhaite un espace accessible et convivial, et qui n'a pas l'intention de bouder complètement la culture dite populaire. Comme premier amuse-gueule, on nous propose d'ailleurs une rencontre entre Guylaine Tremblay, Monique Mercure et Rita Lafontaine, qui racontent leurs souvenirs d'Albertine, en cinq temps.
La Fabrique est divisée en trois zones, qui ne sont pas délimitées de façon évidente lorsque vous vous rendez sur le site: un magazine culturel, une zone d'exploration par genres et par régions, et une autre de partage, ouverte aux artistes et au public qui voudront s'exprimer à travers l'art, en envoyant des vidéos notamment.
Cette plateforme devait d'abord être consacrée à l'information, une des recommandations du rapport de Dominique Payette sur l'avenir de l'info. «Ça aurait été coûteux et le gouvernement n'a pas suivi», explique Michèle Fortin, qui n'y renonce pas définitivement. Les bureaux régionaux comptent trois employés chacun, en plus d'avoir recours à des pigistes. À Québec, on parle de six employés permanents, de deux réguliers et de deux pigistes.
Condition essentielle pour que la Fabrique réussisse à créer une habitude à mon avis : produire des vidéos percutantes qui feront le tour des réseaux sociaux et deviendront virales. Autrement, le site restera marginal et anonyme, et ce n'est certainement pas le but de l'entreprise.
Une émission pour Diaz et Gervais
Sébastien Diaz ne manque pas d'occupations par les temps qui courent. Oui, il a perdu Voir, le magazine qu'il animait depuis cinq ans à Télé-Québec, mais il en animera un tout nouveau cet automne, qu'il promet plus vivant, plus bubbly, nous a-t-il dit. Il planche également sur un nouveau magazine sur la famille qu'il coanimera avec sa femme, la comédienne Bianca Gervais, aussi à Télé-Québec. Celle-ci doit accoucher prochainement d'une fille qui portera le prénom de Liv.