Selon Sugar Sammy, «c'est possible d'avoir de l'intégrité en politique, mais il faut que tu passes la moitié de ta journée à prouver que tu en as».

Sugar Sammy: Yes on peut!

Si Sugar Sammy se présentait aux élections, il placerait le fédéralisme, l'économie, le bilinguisme et le multiculturalisme au centre de ses préoccupations. Mais rassurez-vous : l'humoriste couronné au dernier gala Les Olivier n'est pas près de sauter la clôture...
Fils d'immigrants indiens et fédéraliste affiché, le comique mordant suit d'un oeil intéressé la présente campagne provinciale. Selon lui, «c'est possible d'avoir de l'intégrité en politique, mais il faut que tu passes la moitié de ta journée à prouver que tu en as. C'est comme être avec une femme jalouse. Tu dois constamment dire : "Regarde! J'ai rien fait!"»
Entre sa liste de spectacles qui ne finit pas de s'allonger et la nouvelle série télé Ces gars-là qui attire l'attention sur les ondes de V, Sugar Sammy n'aurait probablement pas le temps d'entrer dans la véritable arène politique. Il s'est néanmoins prêté au jeu le temps d'un entretien électoral en inscrivant des enjeux réels dans une campagne fictive.
Q Exercez-vous votre droit de vote?
R Chaque fois. C'est très important. Quand on a une vision, quand on veut voir notre société s'améliorer, c'est important d'au moins prendre le temps de voter. C'est la base. J'ai voté chaque fois depuis que je suis éligible. Il y a même des fois où je n'étais pas éligible et je votais! J'ai commencé à 12 ans! [rires]
Q De quoi parle-t-on trop selon vous dans l'actuelle campagne?
R La charte a pris beaucoup de place. Pour moi, ce n'est pas un problème. C'est un problème qui a été créé pour être résolu. C'est l'un des plus anciens trucs que tu peux essayer en politique pour éviter les vrais sujets.
Q Et de quoi ne parle-t-on pas assez?
R De l'économie. Au-delà d'améliorer la situation, il ne faut pas que ça s'empire. On est à un moment où notre économie est très fragile. Ce n'est pas évident de trouver des gens qui veulent investir ici. Il faut protéger notre province et la promouvoir comme une place où l'investissement est le bienvenu et où les gens qui viennent d'ailleurs sont bienvenus.
Q Si vous étiez candidat, quel serait votre principal engagement électoral?
R Je voudrais qu'on ne soit pas juste ouverts, mais qu'on encourage le multiculturalisme et la diversité. Ça ouvre l'esprit des gens, ça donne une vitrine sur ce qui se passe ailleurs sur la planète. [...] Et c'est sûr que je voudrais un Québec et un Canada bilingue. C'est très important pour échanger avec nos voisins. L'anglais prend une place très importante. Mais en même temps, je suis un grand défenseur de la langue française. Ça me permet de faire carrière ici et d'aller en France, plus tard.
Q Quel slogan serait imprimé sur vos pancartes électorales?
R «Together/Ensemble» ou «Nous/We»
Q Qu'est-ce qu'on retrouverait dans votre charte des valeurs?
R Rien. Il n'y en aurait pas de charte des valeurs.
Q Quelle serait votre question référendaire?
R «Est-ce que je dois ou non quitter la maison de mes parents?» Je vais voir quel pourcentage dit non parce que je vais m'accrocher à ça. Et je vais continuer à faire des référendums jusqu'à ce que les gens disent non. Est-ce que ça ressemble à un parti politique qu'on connaît?
***
>> Vous voulez y aller?
• Qui : Sugar Sammy
• Quand et où : vendredi et samedi à 20h au Grand Théâtre, le 5 juin à 20h à la salle Albert-Rousseau
• Billets : 55 $
• Tél. : 418 643-8131 ou 418 659-6710
Fils à papa et maman
Au petit écran, dans la comédie Ces gars-là, Sugar Sammy cultive son image de Tanguy : trentenaire qui squatte toujours chez ses parents, qui multiplie les réparties assassines, mais qui compense son arrogance par un charisme certain. Le projet qu'il porte avec Simon-Olivier Fecteau s'est attiré des échos positifs.
De quoi rendre bien fiers les parents de l'humoriste... Surtout que ce sont souvent les personnages inspirés d'eux qui volent la vedette. «Maintenant, ils ont un rôle dans ma série, dans ma créativité. Et ils sont un hit auprès des fans! Je pense qu'ils sont contents quand ils voient sur mes fils Twitter et Facebook ce que les téléspectateurs disent d'eux», se réjouit Sugar Sammy.
Ces gars-là est diffusé sur les ondes de V les lundis à 20h ou au vtele.ca.