Les membres de Marillion, de gauche à droite : Mark Kelly, Ian Mosley, Steve Hogarth, Steve Rothery et Pete Trewavas.

Steve Hogarth: toujours «le nouveau»

Steve Hogarth a choisi d'en rire. Même après un quart de siècle comme chanteur de Marillion, certains parlent encore de lui comme du «gars qui a remplacé Fish», qui était au micro pour les quatre premiers albums du groupe rock progressif.
«Il y a quelques années, j'avais fait imprimer un t-shirt sur lequel c'était inscrit : "Nouveau chanteur depuis 1989". Je pense que je serai toujours le nouveau gars!» déclare Hogarth en riant durant son entrevue téléphonique avec Le Soleil.
«Il y a ceux qui parlent de moi comme du gars qui a remplacé Fish, mais il y a aussi ceux qui ne savent même pas que Fish ne fait plus partie du groupe! Pourtant, j'ai été là trois fois plus longtemps que lui, j'ai chanté sur trois fois plus de disques et j'ai fait trois fois plus de spectacles avec Marillion. Vaut mieux prendre ça avec humour.»
Ainsi, même s'il avait déjà dit que le groupe aurait dû changer de nom au départ de Derek William «Fish» Dick, Hogarth voit maintenant les choses d'un oeil plus philosophe. «Je pense que les autres membres du groupe voulaient montrer que Fish n'était pas Marillion, qu'il n'écrivait pas la musique. Mais 25 ans plus tard, tout ça n'est plus qu'académique.»
Vieilles chansons
Sachant très bien que la foule qui ira applaudir Marillion au parc de la Francophonie ne sera pas constituée uniquement du noyau pur et dur d'amateurs de rock progressif qui accueille toujours si bien son groupe dans la capitale, le chanteur indique d'ailleurs qu'il se pourrait bien qu'il interprète quelques chansons de l'époque Fish.
«On l'a fait durant notre récente tournée en Amérique du Sud, une région du monde d'où le groupe était un peu disparu depuis 10 ou 15 ans. Dans un tel cas, il faut faire quelques vieilles chansons et je pense que c'est la même chose dans un festival. Il faut un équilibre entre les pièces plus rock, plus pop et plus progressives», ajoute-t-il.
Retrouvailles et documentaire
Hogarth avait d'ailleurs l'intention d'arriver à Québec quelques jours avant le spectacle de ce soir, histoire de s'imprégner de l'atmosphère du Festival d'été. «On décidera en conséquence quelles pièces on jouera. J'ai aussi l'intention de profiter de l'occasion pour renouer avec deux bons amis à moi, Clem Burke, le batteur de Blondie, et Matt Johnson, le batteur de St. Vincent, qui seront aussi du festival.»
Il a également mis à son horaire une entrevue avec le réalisateur de Québec Jean-François Denis, qui prépare le documentaire A Visible Band sur la relation particulière entre Marillion et ses fans. Le groupe est notamment un pionnier du financement participatif (crowdfunding).
«C'est super que quelqu'un fasse un documentaire qui parle de nos fans, car ils sont fantastiques. Nous ne faisons pas seulement du divertissement, nous avons une connexion toute spéciale avec eux et c'est encore plus vrai avec les fans du Québec. Je le chante dans la chanson Montréal : "The fleur de lis was always kind to me" et c'est bien vrai!» conclut-il.
Sur la route avec Marillion
Comme Henry Rollins l'avait fait durant ses années avec Black Flag et le Rollins Band, Steve Hogarth tient depuis 1991 un journal de ses tournées avec Marillion et il vient d'en publier le premier volume sous le titre The Invisible Man aux éditions Miwk Publishing.
«J'avais commencé à tenir un journal à la suite d'une promesse faite à mon père, qui souhaitait que je raconte ma vie en tournée. C'est un compte-rendu journée par journée de la vie sur la route et aussi un peu de ma vie à la maison», indique Hogarth.
Le premier volume couvre de 1991 à 1997 et un second volume sera publié au mois de décembre, consacré à la période de 1998 à 2014. «Le deuxième devrait même inclure notre expérience au Festival d'été!» avance-t-il.
Le chanteur a profité des pauses occasionnées par les projets des autres membres de Marillion pour compléter la transcription de ses journaux de tournée. «Tout ça prend une éternité! Et je dois aussi écrire pour le prochain album de Marillion, qui devrait paraître en 2015 ou 2016.»
Note: Marillion vient de lancer l'album live et l'enregistrement DVD/Blu-Ray A Sunday Night Above The Rain.
Vous voulez y aller?
• Qui : Marillion
• Quand : samedi 21h30
• Où : parc de la Francophonie
• Billets : laissez-passer du FEQ
• Tél. : 418 529-5200 ou 1 888 992-5200