L'Anglicane est des deux diffuseurs culturels lévisiens.

Sports et culture: un milieu tissé serré à Lévis

Bon an, mal an, une centaine d'actions sont posées pour honorer la Politique culturelle de Lévis, qui a été renouvelée en 2014. On mise sur l'émergence, la relève et les services de proximité, tout comme pour le volet sportif.
Nous avons demandé à Nathalie Ouellet, chef du Service des arts et de la culture, François Bilodeau, directeur adjoint à la Direction de la vie communautaire, et au maire Lehouillier de nous nommer quelques initiatives prises ces dernières années pour soutenir la communauté culturelle et sportive, identifiée comme une des forces de Lévis par MoneySense.
«On offre aux artistes des vitrines et des occasions. Avec, par exemple, le symposium Village en art, le Festival de jazz, le rallye Cultur'art et le Festival de contes Jos Violon», note Mme Ouellet. Trois séries estivales, en théâtre, en musique classique et les mercredis courants d'air, permettent aux artistes de  rejoindre quelque 6500 citoyens. Pendant l'année, les 140 spectacles présentés sur le territoire attirent 15 000 spectateurs et la quarantaine expositions, tout autant. La Ville dénombre 300 artistes (amateurs et professionnels) et 150 écrivains sur son territoire. 
«On est fasse à Québec, qui a une offre plus importante que la nôtre, mais on essaie de se mettre dans des niches particulières», explique Mme Ouellet. La mairie a par exemple demandé aux deux diffuseurs lévisiens, le Vieux Bureau de poste et L'Anglicane (Diffusion culturelle de Lévis) d'organiser une fête annuelle qui met de l'avant les artistes de la relève et les artistes émergents, avec le 800 000 $ résiduel des Célébrations Lévis 2011. «Pour nos activités de plus grande envergure, comme l'inauguration du secteur de la Traverse, en 2017, nous miserons sur les artistes de la francophonie, incluant la Louisiane et l'Acadie», annonce aussi le maire en entrevue. 
Lévis prépare la relève en mettant à niveau ses infrastructures. L'agrandissement du Centre culturel, dans le Vieux-Lévis, est espéré pour 2017. «L'activité culturelle y est actuellement assez marginale. Elle va pouvoir mieux honorer son nom lorsqu'il y aura les quatre studios de danse et vingt-cinq salles de classe», indique Mme Ouellet. 
La phase 2 du stade de soccer Honco est complétée et deux terrains synthétiques ont été aménagés à Saint-Rédempteur, ajoute M. Bilodeau. «On a un centre de plein air à Lauzon, qui est un petit bijou méconnu des gens de la Rive-Nord, où donne plus de 10 000 heures de cours de ski et de planche à neige chaque année», souligne par ailleurs le directeur adjoint.
Un programme de bourses pour les athlètes ambassadeurs a été annoncé il y a deux semaines. «On a 75 athlètes de niveau canadien à Lévis, souligne le maire. Je veux les encourager avant qu'ils aient eu leur médaille et pas seulement les féliciter après.» Les bourses seront remises lors d'une soirée reconnaissance pour les athlètes et leurs parents.