Le désert, la tempête Sophie Pelletier

Sophie Pelletier: amours et tourments

Trois ans après avoir goûté à la célébrité instantanée à Star Académie  - où elle s'était inclinée en finale devant Jean-Marc Couture -, Sophie Pelletier présentera mardi son premier album solo.
Après avoir fait ses classes à la télé, la jeune femme a pris le temps d'aiguiser sa plume : elle signe ou cosigne la majorité des titres gravés sur Le désert, la tempête, réalisé par l'auteur-compositeur-interprète André Papanicolaou. Et quand elle s'approprie les mots ou les musiques de collaborateurs, ils sont choisis avec soin : Sylvie Paquette, Martine Coupal, Nelson Minville et Éric Goulet, notamment.
Dans une palette folk-pop qui emprunte ici et là au blues ou au country, Pelletier chante la plupart du temps l'amour - ou plutôt le manque de... -, du point de vue de la fille qui cherche à se réinventer ou de l'amie témoin du désarroi de l'autre.
Énergique et bien en voix, la chanteuse s'en tire plutôt bien dans les titres plus up-tempo, mais réussit moins à se démarquer dans les ballades qui, outre la pièce-titre joliment brodée de choeurs, adoptent une facture plus générique.