Audrey Robichaud

Ski acrobatique: l'air du Japon sourit encore à Audrey Robichaud

L'air du Japon a encore été favorable à Audrey Robichaud, troisième à l'épreuve des bosses de la Coupe du monde de ski acrobatique disputée tôt samedi à Tazawako, soit au même endroit où elle avait aussi ravi la médaille de bronze en 2015.
Il s'agissait de la première fois que la bosseuse de 27 ans de Val-Bélair grimpait sur le podium depuis son plus récent passage dans cette ville japonaise, il y a un an. De ses six podiums en carrière dans l'épreuve individuelle des bosses, quatre sont d'ailleurs survenus au Japon, dont son unique victoire en 2013 à Inawashiro. Elle revendique aussi deux podiums, dont un triomphe, en bosses en parallèle.
«Je suis vraiment content de ma course, ç'a super bien été. J'ai fait de très bons sauts et j'ai eu de bons temps. La piste est vraiment belle, j'ai eu du plaisir à la skier. Depuis que nous sommes ici, mon entraînement se déroule très bien.» Robichaud a reçu une note de 77,83, un peu moins élevée que celle de la Française Perrine Laffont (78,91) et de la Québécoise Chloé Dufour-Lapointe (78,06), respectivement médaillées d'or et d'argent. Depuis le début de la saison, Dufour-Lapointe a terminé parmi les trois premières dans cinq des six étapes de la Coupe du monde.
Du côté masculin, Mikaël Kingbury a enlevé la médaille d'argent, concédant la victoire par seulement cinq cinquièmes de point à l'Américain Bradley Wilson. Kinsbury avait pris le premier rang au terme des qualifications. Philippe Marqui (Québec) a pris la cinquième position. Laurent Dumais, un autre bosseur de Québec, a terminé 21e et a été exclu des finales. Avec Sportcom