Ce sont plus de 350 intervenants et 200 observateurs qui sont mobilisés samedi pour l'opération.

Simulation d'actes terroristes à Montréal

Un exercice d'envergure en matière de terrorisme s'est déroulé à Montréal, samedi
Appelé «Montréal 360», l'exercice consistait en une simulation d'actes terroristes dont le principal objectif est d'améliorer l'état de préparation des intervenants face à de tels attentats.
Le Service de police de la Ville de Montréal et une dizaine d'organisations, comme la Direction régionale de santé publique, Urgences-Santé, la Sécurité civile du Québec, la Défense nationale, le Service de sécurité incendie de Montréal, la Société de transport de Montréal, la Gendarmerie royale du Canada et la Sûreté du Québec y ont participé.
Cette simulation était la première à se tenir à Montréal depuis 2005.
Dans l'ensemble, ce sont plus de 350 intervenants et 200 observateurs qui sont mobilisés samedi pour l'opération.
L'exercice s'est déroulé à la base militaire de Longue-Pointe, dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, puis au centre-ville, près du Quartier général du SPVM et du manège militaire des Black Watch, situé sur la rue de Bleury.
Certaines rues ont été fermées à la circulation, samedi après-midi. Le SPVM a annoncé leur réouverture vers 14h30.
Des pistolets avec des cartouches à blanc reproduisant le bruit de coups de feu seront utilisés ce qui a rendu l'exercice très bruyant à certains endroits. Mais la simulation ne présentait aucun risque pour la population.