Il s'agit des premiers Jeux de Jacqueline Simoneau (droite), et des derniers pour Thomas, qui avait terminé quatrième dans l'épreuve par équipes aux Jeux de Londres en 2012.

Simoneau et Thomas réussissent leur entrée en scène

Jacqueline Simoneau et Karine Thomas ont réussi leur entrée en scène aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, dimanche.
Les Canadiennes ont terminé à la septième place du programme libre préliminaire en nage synchronisée (duo), et sont donc en bonne position pour accéder à la finale.
Seules les 12 meilleures équipes, sur les 24 inscrites à cette compétition, franchiront la phase préliminaire. Celle-ci se terminera lundi avec la présentation du programme technique. Le total des points acquis lors des préliminaires déterminera l'identité des équipes qui accéderont à la finale - un programme libre -, mardi.
Simoneau, de Montréal, et Thomas, de Gatineau, ont enregistré un score de 90,0667 points (7e rang), terminant à huit points des détentrices du premier rang, les Russes Natalia Ishchenko et Svetlana Romashina.
«Au-dessus de 90 points, c'est toujours bon, a expliqué Thomas, qui est âgée de 27 ans. [...] C'est sûr que nous aurions préféré obtenir plus de points, mais nous visons toujours le podium.»
Ishchenko et Romashina, championnes olympiques en titre, ont devancé dans l'ordre les Chinoises Xuechen Huang et Wenyan Sun par deux points, et les Japonaises Yukiko Inui et Risako Mitsui par 3,667 points.
Coup d'éclat
Pour percer le top 3, les représentantes de l'unifolié misent sur un programme libre innovateur sur lequel elles travaillent depuis un an en compagnie de l'auteur et metteur en scène québécois Sébastien David.
Simoneau et Thomas espèrent maintenant réussir un coup d'éclat lors de leur programme technique, lundi.
«Notre programme technique est vraiment très fort, a mentionné Simoneau. On espère que demain [lundi], ça va vraiment nous remonter et qu'on va bien nager.»
«Nous sommes vraiment confiantes pour le duo technique, a renchéri Thomas. Là, c'est bon, nous avons brisé la glace avec notre routine libre - la plus difficile -, donc demain, nous nous sentirons déjà beaucoup mieux.»
Le résultat du programme technique sera ajouté à celui de la finale et servira à déterminer le classement cumulatif de la compétition.
Il s'agit des premiers Jeux de Simoneau, et des derniers pour Thomas, qui avait terminé quatrième dans l'épreuve par équipes aux Jeux de Londres en 2012.
Marie-Pier Boudreau-Gagnon et Élise Marcotte avaient également terminé en quatrième place de l'épreuve en duo à Londres.
Le dernier duo canadien à avoir grimpé sur le podium olympique fut celui de Penny et Vicky Vilagos aux Jeux de Barcelone en 1992.