La mer offre des conditions parfaites pour les débutants et les intermédiaires, et aussi pour les experts à l'automne.

Sept-Îles, paradis du surf

Sept-Îles n'a rien à envier à Hawaii ou à la Californie. Vous avez bien lu. Bordée par la mer et ses kilomètres de plage, Sept-Îles est l'un des paradis terrestres, encore peu connu, pour pratiquer le surf en eau froide. Vêtus d'une bonne combinaison, les mordus prendront des vagues jusqu'en janvier.
<p>Frédéric Dumoulin, propriétaire de la boutique-école SurfShack, pratique le surf à Sept-Îles depuis 2008.</p>
<p>Sept-Îles est une destination encore peu connue des surfeurs.</p>
À Sept-Îles, les surfeurs s'adonnent à leur sport principalement dans le secteur Moisie, à l'est des renommées plages septiliennes, plus précisément au domaine Lévesque. C'est d'ailleurs là qu'a pignon le SurfShack, la sympathique boutique-école du passionné Frédéric Dumoulin, qui surfe dans la région depuis 2008.
S'ils n'étaient qu'une poignée à agripper les planches au départ, ils sont aujourd'hui une bonne soixantaine de «réguliers» à surfer dans la baie. «Au début, je prêtais du stock à des amis, de la famille», lance l'instructeur de 37 ans. «C'est devenu de plus en plus populaire et c'est là que j'ai voulu structurer un peu la pratique.»
Joliment aménagé dans son garage, le SurfShack met à la disposition des adeptes l'équipement nécessaire à la pratique en plus d'offrir des cours d'initiation au surf et au planche à pagaie, un sport de glisse nautique.
«La mer, c'est à tout le monde», illustre le surfeur. «Je voulais donner accès à la mer, d'abord aux Septiliens», dit-il.
Le coin paradisiaque n'a pas tardé à se faire connaître au Québec et même ailleurs. «J'ai beaucoup de touristes québécois, mais j'ai aussi eu des Allemands, des Français», raconte Frédéric. «La plupart viennent pour ça. [...] Pour le surf en mer au Québec, c'est pas mal ici que ça se passe», ajoute-t-il. Et les avantages à prendre les vagues à Sept-Îles sont nombreux, aux dires du sportif.
«Il y a beaucoup d'espace, pas trop de monde en mer et puis le fond est en sable, donc pas dangereux», vante celui qui a surfé partout à travers le monde. «C'est certain que les vagues sont moins intenses que dans l'océan, parce que le volume d'eau est moindre, mais c'est parfait pour les débutants et les intermédiaires. [...] Puis, on a aussi des conditions "experts", comme à l'automne.»
Il n'est pas rare même de croiser des mammifères marins, comme des phoques ou des baleines, lors d'une sortie en mer. «C'est une drogue, on vient à avoir besoin d'y aller», assure Frédéric Dumoulin. Seule la formation de la banquise sur la mer freine les surfeurs de Sept-Îles, «sinon, on en ferait tout l'hiver!»
Le SurfShack ouvre ses portes pendant la période estivale, de juin à septembre.