Le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Fremaux, et son président, Pierre Lescure, ont dévoilé la liste des films en compétition officielle, jeudi.

Sélection relevée pour le 70e Festival de Cannes

La sélection officielle du Festival de Cannes était attendue avec impatience. Parce que c'est la 70e édition et que rien n'avait filtré, contrairement à certaines années. Et les prétendants sérieux à la Palme d'or seront nombreux: Baumbach, Coppola, Doillon, Haneke, Haynes, Lanthimos et Ozon font partie des 18 réalisateurs en compétition. Aucun Québécois n'en sera, pas plus que dans la section Un certain regard. Mais David Lynch lèvera le voile sur Twin Peaks.
Chaque dévoilement est scruté et disséqué avec avidité afin de déterminer s'il s'agit d'un bon cru ou d'une année moins relevée. Un exercice spéculatif un peu vain tant qu'on n'a pas vu sur place, du 16 au 28 mai, les films en question.
Évidemment, notre attention est retenue par les vétérans, l'élite de la cinématographie mondiale. Au premier chef Michael Haneke, déjà titulaire de deux Palmes d'or. Il viendra présenter Happy End avec Isabelle Huppert, Jean-Louis Trintignant et Matthieu Kassovitz.
Pas loin derrière, Todd Haynes, un autre habitué, sera sur place avec Wonderstruck, mettant en vedette Michelle Williams et Julianne Moore.
Tout comme Jacques Doillon, en lice pour une troisième fois avec Rodin, interprété par Vincent Cassel, et François Ozon, lui aussi à une troisième reprise, avec L'amant double, défendu par Marine Vacth et Jérémie Renier. Côté français, on note aussi la présence de Michel Hazanavicius, dont le dernier passage fut houleux en 2014 avec The Search. Cette fois, Le redoutable, son film sur Godard, interprété par Louis Garrel, devrait mieux passer la rampe.
Dans les têtes d'affiche, Noah Baumbach, Sofia Coppola et Yorge Lanthimos sont aussi des valeurs sûres. Sauf erreur, il s'agit d'une première présence pour le réalisateur américain indépendant, mais Coppola est une habituée (Bling Ring), Lanthimos aussi: il a d'ailleurs obtenu le prix du jury en 2015 pour Le homard.
Andrey Zvyagintsev, prix du scénario en 2014 pour Leviathan, et Naomi Kawase, plusieurs fois présente sur la Croisette, sont aussi des présences remarquées.
En tout, 49 longs métrages de 29 pays différents seront au programme sur la Croisette cette année, dont neuf premiers films en sélection officielle qui batailleront pour la caméra d'or. Douze réalisatrices ont été retenues, contre seulement six l'an dernier, un bel effort.
Parmi les absents notables, The Square du Suédois Ruben Ostlund, Thelma du Norvégien Joachim Trier, Downsizing d'Alexander Payne et Les gardiennes de Xavier Beauvois. Mais à seulement 18 films alors qu'ils sont généralement une vingtaine, il reste encore de la place pour des ajouts de dernière minute. Ce fut le cas l'an passé avec Le client d'Asghar Farhadi, reparti avec deux prix.
Parlant du réalisateur iranien, plusieurs abonnés au Festival sont absents puisqu'ils ont présenté un film l'an dernier comme les Dardenne, Loach ou Jarmusch, ou il y a deux ans, comme Audiard et Moretti. Pour ce qui est de Pedro Almodóvar, il a une bonne excuse: il préside le jury!
Dans les circonstances, un processus qu'il a qualifié de «long, tendu, intense» en conférence de presse jeudi matin, Thierry Frémaux, le délégué général, a présenté une programmation équilibrée entre valeurs sûres, montantes et découvertes. Quelques cinéastes pressentis pour la compétition se sont plutôt retrouvés dans la section Un certain regard. Parmi ceux-ci, Laurent Cantet (L'atelier), Michel Franco (Las Hijas de April) et Kiyoshi Kurosawa (Sanpo Suru Shinryakusha).
On a fait de la place pour d'autres hors compétition: Miike Takashi, Agnès Varda et John Cameron Mitchell. Pour ce dernier, notons que son How to Talk to Girls at Parties est l'un des quatre films présents à Cannes avec Nicole Kidman! La grande actrice joue aussi dans Les proies de Coppola et Mise à mort du cerf sacré de Lanthimos.
Cannes prend aussi acte des changements en cours dans le monde cinématographique. Il y a deux films Netflix, dont le Baumbach avec Adam Sandler!!!, et une installation-projection en réalité virtuelle d'Alejandro González Iñárritu (Gravité). Et puisque c'est le 70e anniversaire, on présentera en primeur le premier court métrage de Kristen Stewart et les deux premiers épisodes du retour de Twin Peaks. Top of the Lake, la fiction télé de Jane Campion, aura droit au même traitement avec la présentation de China Girl.
Beaucoup de choses, mais pas de cinéastes québécois en sélection officielle. Par contre, il reste le dévoilement des films retenus à la Quinzaine des réalisateurs (20 avril) et à la Semaine de la critique (fin avril).
C'est Les Fantômes d'Ismaël d'Arnaud Desplechin, avec Marion Cotillard, Charlotte Gainsbourg, Louis Garrel et Mathieu Amalric, qui sera présenté en ouverture de cette 70e édition, à laquelle Le Soleil sera présent. Monica Bellucci sera la maîtresse de cérémonie pour cette soirée ainsi que celle de clôture.
Section Compétition
The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach 
Okja de Bong Joon-Ho
Aus Dem Nichts (In The Fade) de Fatih Akin
120 battements par minute de Robin Campillo 
The Beguiled de Sofia Coppola
Rodin de Jacques Doillon
Happy end de Michael Haneke
Wonderstruck de Todd Haynes
Le Redoutable de Michel Hazanavicius
Geu-Hu (The Day After) de Hong Sangsoo 
Hikari (Radiance) de Naomi Kawase
The Killing Of A Sacred Deer (Mise à mort du cerf sacré) de Yorgos Lanthimos 
A Gentle Creature, de Sergei Loznitsa 
Jupiter's Moon de Kornél Mandruczó 
L'Amant double de François Ozon
You Were Never Really Here de Lynne Ramsay 
Good Time de Benny Safdie & Josh Safdie 
Nelyubov (Loveless) d'Andrey Zvyagintsev
Section Un certain regard
Après La Guerre (After The War) de Annarita Zambrano 
Wind River de Taylor Sheridan 
Jeune Femme de Léonor Serraille 
En Attendant Les Hirondelles (The Nature Of Time) de Karim Moussaoui
Lerd (Dregs) de Mohammad Rasoulof 
Posoki (Directions) de Stephan Komandarev
Out de Gyorgy Kristof 
Western de Valeska Grisebach 
Fortunata (Lucky) de Sergio Castellitto
Las Hijas de Abril (Les filles d'avril / April's Daughter) de Michel Franco 
L'Atelier de Laurent Cantet
Tesnota (Etroitesse / Closeness) de Kantemir Balago
Aala Kaf Ifrit (La belle et la meute / Beauty And The Dogs) de Kaouther Ben Hania
La Fiancée du désert de Cecilia Atan et Valeria Pivato 
Barbara de Mathieu Amalric