Sécurité renforcée à l'Université Laval

L'Université Laval renforce sa sécurité pour être la mieux préparée en cas d'intrusion d'un tireur fou sur son campus. L'établissement s'apprête à former du personnel et à changer les serrures de plusieurs locaux, en plus de songer à des exercices de confinement.
Une formation sur le «confinement barricadé» sera offerte à partir de ce mois-ci aux employés et aux professeurs de l'Université Laval, a-t-on confirmé au Soleil.
Le personnel qui désire suivre cette formation se fera rappeler les actions et les comportements à adopter pour se protéger d'un tireur actif.
Par souci de sécurité, l'Université se montre très prudente lorsque questionnée sur son plan pour faire face à la présence d'une personne armée entre ses murs.
«Nos mesures d'urgence sont mises à jour de façon continue. Nous sommes constamment à l'affût des événements qui se déroulent dans notre société et dans le monde pour améliorer nos mesures préventives et renforcer notre sécurité», explique la porte-parole, Andrée-Anne Stewart. Celle-ci évite de faire référence à un événement qui aurait pu inciter l'administration à sécuriser davantage son campus.
«L'Université Laval n'a jamais été aux prises avec une situation nécessitant des mesures de confinement barricadé», précise Mme Stewart, en ajoutant que rien n'empêche l'établissement de prendre «toutes les mesures préventives nécessaires pour s'assurer de la sécurité de ses membres».
«Erreur» de diffusion
La formation sur le confinement barricadé a été annoncée à la mi-février, dans une infolettre transmise à l'ensemble de la communauté universitaire par le directeur du service de sécurité et de prévention.
Le courriel renvoyait à une section accessible à tous du site Internet de l'Université, où on pouvait lire les projets que le service de sécurité souhaite mettre en place pour mieux répondre aux situations d'urgence.
Ces informations ont disparu après que Le Soleil eut soulevé des questions au service des communications. La porte-parole de l'Université Laval admet que la diffusion des nouvelles mesures de sécurité était une «erreur». «L'information a été retirée, car elle était destinée aux gens concernés par la formation et non à l'ensemble de la communauté universitaire. La modification a été rapidement effectuée», indique Andrée-Anne Stewart.
Diverses mesures étaient évoquées par le service de sécurité, de l'ajout de serrures permettant de verrouiller les portes d'une classe de l'intérieur à du matériel supplémentaire dans les locaux pour alerter les gens à l'extérieur.
Il était aussi avancé que des exercices annuels de confinement seront tenus éventuellement dans chacun des pavillons du campus.
La porte-parole n'a pas voulu commenter ces informations «pour des raisons de sécurité». «L'Université Laval a un souci constant d'assurer la sécurité des membres de la communauté universitaire. La mise à jour des procédures de sécurité est donc effectuée avec rigueur», se limite à dire Mme Stewart.