Sarah Burke

Sarah Burke veillait sur Kim Lamarre

Avant de s'élancer vers le bas mardi, Kim Lamarre a regardé au ciel. Elle invitait la regrettée Sarah Burke - décédée tragiquement en pratiquant le sport qu'elle a contribué à rendre populaire - à l'accompagner dans son aventure.
«Je lui ai demandé de m'aider, qu'on y allait ensemble. Je pense qu'elle m'a vraiment aidé tout au long de ma descente, qu'elle voulait que j'atterrisse autant que moi. Je revois toujours son sourire dans ma tête. Sarah était belle à l'extérieur, mais mon Dieu qu'elle l'était aussi à l'intérieur», lui rendait-elle hommage, comme l'a aussi fait la médaillée d'or.
Kim avait aussi une pensée pour les trois Phil [Bélanger, Dion et Larose], qu'elle allait admirer au Relais de Lac-Beauport. Elle y a découvert une nouvelle manière de s'exprimer. «Le plus bel aspect du slopestyle, c'est d'avoir la liberté de faire ce qu'on voit dans notre tête. Imaginez, j'ai effectué un saut sans vrille et je me retrouve sur le podium. J'espère que nous conserverons toujours cette liberté.»
Le slopestyle était présenté pour la première fois aux Jeux. Les conditions de neige ont compliqué le travail des artistes de la piste, mais la principale intéressée n'avait pas l'impression que la qualité du spectacle avait pu déplaire à certains amateurs de sports plus traditionnels.
«Il y a eu plus de chute qu'à l'habitude, mais on ne peut pas toujours être parfaites. La "slushe" faisait en sorte qu'il n'y avait pas de vitesse. J'espère que les gens ont eu autant de plaisir à nous regarder qu'on a pu en avoir à le faire.»
Avec ses 85 points, Kim est arrivée troisième, derrière Dara Howell et l'Américaine Devin Logan. La favorite Kaya Turski, de Montréal, n'a pas participé à la finale. Elle était à la recherche d'un quatrième titre après les Championnats du monde de 2013, les X Games d'Europe et ceux du Colorado.
«J'ai hâte de lui parler, ça m'a brisé le coeur de voir ce qui lui est arrivé. Selon moi, c'est la meilleure skieuse de l'histoire du slopestyle, c'est dommage qui ça lui arrive aux Jeux. Il faut dire qu'elle a eu une semaine difficile, en étant malade et se blessant», disait la médaillée de bronze à propos de Turski.