La série Coups de foudre Hydro-Québeccompte trois autres têtes d'affiche,dont la chanteuse Emilie-Claire Barlow.

Saison 2014-2015 de l'OSQ: variété et équilibre

Des classiques, des oeuvres inédites, de jeunes premiers et des solistes aguerris, la saison 2014-2015 de l'Orchestre symphonique de Québec (OSQ) dévoilée hier par le chef Fabien Gabel s'appuie sur l'équilibre et la variété.
Signalons d'abord le concert du 12 novembre. Ce soir-là, les sonorités du grand orgue du Palais Montcalm se mêleront pour la première fois à celles de l'OSQ dans la Symphonie avec orgue de Camille Saint-Saëns et sous la direction de Fabien Gabel. Le soliste sera Jean-Willy Kunz, organiste en résidence du grand orgue de la Maison symphonique de Montréal.
Dans la liste des chefs invités apparaît le nom de Bernard Labadie. Le 22 avril 2015, le papa des Violons du Roy aura plaisir, n'en doutez pas, à diriger l'OSQ et son choeur dans la Messe en si bémol, dite «Harmoniemesse», de Haydn.
Les retrouvailles de l'attachante Marie-Nicole Lemieux et de Fabien Gabel dans une sélection d'airs tirés des grands opéras français, dont Carmen, Hérodiade et Samson et Dalila, sont à signaler en novembre.
Au rayon des célébrités, on remarque Midori, la légendaire violoniste japonaise, qui fera ses débuts à l'OSQ, les 24 et 25 septembre, dans le Concerto de Sibelius. Le chef Jean-François Rivest dirigera l'orchestre.
Le 4 mars, le directeur musical de l'OSQ présentera au public de Québec le trompettiste Reinhold Friedrich, un musicien qui a joué un rôle déterminant dans son cheminement artistique. Trompette solo de l'orchestre de Lucerne depuis 2003, Friedrich jouera les concertos de Haydn et de Jolivet.
Pour découvrir les coups de coeur de Fabien Gabel, il suffit d'être à Louis-Fréchette, le 19 novembre. Au menu ce soir-là, la 2e de Brahms, le Concerto no 2 de Bartók avec la violoniste Jennifer Frautschi, et la Fantaisie en mocassin de Maurice Blackburn, compositeur québécois dont on célébrera le 100e anniversaire de la naissance.
Enrique Mazzola, le nouveau chef de l'Orchestre national d'Île de France, viendra diriger la 9e de Schubert en février. Au même concert, le pianiste Romain Descharmes interprétera le Concerto égyptien de Saint-Saëns.
La jeunesse sera à l'honneur, le 1er octobre, avec la visite du pianiste Alexej Gorlatch, un brillant interprète qu'on entendra dans le 2e de Chopin, et du chef Joshua Walerstein.
Le passage d'Alondra de la Perra, une chef d'orchestre mexicaine, en avril 2015, est en soi un événement. Mme de la Perra dirigera le Concerto pour piano de Schumann - Éric Le Sage sera le soliste -, et une sélection d'oeuvres sud-américaines.
En ouverture de saison, pour commémorer la Grande Guerre, les membres du Royal 22e Régiment se joindront à l'OSQ dans l'Ouverture 1812 de Tchaïkovski.
André Laplante nous reviendra par ailleurs en toute fin de saison dans le Concerto pour piano no 3 de Prokofiev. Pour conclure ce concert, Fabien Gabel dirigera la 5e de Beethoven.
Louis-Jean Cormier symphonique
En s'associant la saison prochaine avec Louis-Jean Cormier, le chanteur de l'heure au Québec, l'Orchestre symphonique de Québec dote son volet populaire d'une superbe figure de proue. Les spectacles prévus les 18 et 19 décembre auront un cachet particulier, puisque le grand gagnant du dernier gala de l'ADISQ aura alors la chance de partager la scène du Grand Théâtre avec son frère Benoît, violoniste au sein de l'OSQ.
La série Coups de foudre Hydro-Québec compte trois autres têtes d'affiche, dont la chanteuse Emilie-Claire Barlow, qui, on le sait déjà, sera de passage fin octobre à l'occasion du Festival de jazz de Québec. En février, et en plein coeur du Carnaval, la chaleur de La Bottine Souriante sera certainement la bienvenue. Enfin, le printemps venu, un spectacle qui s'annonce pas ordinaire du tout couronnera les 50 ans de carrière de Robert Charlebois.