Rock, Electric Man, de Rival Sons

Rival Sons: le rock n'est pas mort! ****1/2

Certains se plaisent à répéter que le rock est mort, mais, heureusement, il y a de ces artistes qui ne cessent de nous rappeler que c'est loin d'être le cas, des White Stripes aux Living Things en passant par les Black Keys.
Depuis 2009, il faut ajouter Rival Sons à la liste. Le groupe de Jay Buchanan et Scott Holiday lançait cette semaine un premier simple en prévision de son quatrième album à paraître en juin. On pense à Led Zeppelin, à T. Rex et aux White Stripes en écoutant cette pièce accrocheuse aux guitares pesantes et fournies où Holiday se lance dans de longs solos élaborés. Buchanan s'amuse aussi à gueuler à la Robert Plant des paroles comme «I'm gonna drive you like a Cadillac, take you to the sugar shack» qui pourraient être tirées de la plume du leader de Led Zep ou d'un Marc Bolan avec les intonations et le rythme d'un Jack White. Du grand, gros et bon rock comme on espère en entendre encore longtemps.