R&B, Anti, Rihanna

Rihanna: la surprise Anti ***1/2

La naissance d'Anti, le huitième album de Rihanna, n'a pas été de tout repos.
Attendue en 2014, la sortie de l'enregistrement a été reportée à maintes reprises.
Dans l'équation, les simples parus l'an dernier, dont FourFiveSeconds avec Kanye West et Paul McCartney, n'ont pas été retenus pour la mouture finale. C'est donc du matériel tout neuf que propose la chanteuse.
D'emblée, Consideration, avec SZA, met la table et déstabilise: la vedette opte pour une approche plus sombre et audacieuse. 
Dub, soul et R&B sont au menu, mais dans un format novateur, par les arrangements minimaux ou les croisements stylistiques préconisés. 
Si, dans les deux premiers tiers de l'enregistrement, Rihanna a les deux pieds dans la musique moderne, elle se fait rétro dans le dernier tiers, un peu à la manière de Leon Bridges. 
À travers cela, elle se permet des clins d'oeil aux années 80, une ballade acoustique et même une reprise de Tame Impala. 
Ça va dans plusieurs directions, donc, au risque de nous égarer, mais il est une constante: Anti témoigne d'une chanteuse qui a désormais le souci de faire sa marque autrement que par la facilité ou les simples racoleurs.