Rideau sur Sotchi

Remplie de fierté après une démonstration spectaculaire aux Jeux olympiques les plus coûteux de l'Histoire, la Russie a célébré 17 jours d'unité autour du sport, dimanche soir, avec une cérémonie de clôture qui passe le relais des JO d'hiver à la prochaine ville hôte, Pyeongchang, en Corée du Sud.
Des feux d'artifice et un décompte ont lancé la cérémonie au stade Fisht, bondé de partisans russes en liesse après des JO sous haute sécurité s'étant déroulés sans que le spectre d'attaques terroristes ne s'avère et s'étant conclus avec la Russie au sommet du classement des médailles.
La cérémonie de clôture de ces JO orchestrés au coût de 51 milliards$US s'est amorcée à 20h14, heure locale, dans un clin d'oeil à cette année que le président Vladimir Poutine espère celle de la refonte de l'image de la Russie grâce à la puissance olympique.
Les athlètes disaient au revoir à des rivaux devenus des amis de pays éloignés, savourant leurs accomplissements ou songeant à ce qu'ils auraient pu être - et, pour certains, portant leur regard vers 2018.
Kaillie Humphries et Heather Moyse, qui ont défendu avec succès leur titre olympique au bobsleigh à Sotchi, ont porté le drapeau canadien pour la cérémonie de clôture.
Et certains membres de l'équipe masculine de hockey du Canada ont assisté à l'événement, peu après leur triomphe de 3-0 contre la Suède dans la finale pour l'or. Équipe Canada a décroché la dernière médaille d'or décernée à ces JO de Sotchi, qui comptaient 98 épreuves, un sommet pour des Jeux d'hiver.
Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a déclaré la fin des JO de Sotchi, et a affirmé que les athlètes et les visiteurs avaient profité de «conditions exceptionnelles».
M. Bach a salué le président Vladimir Poutine pour «son engagement personnel envers ce succès extraordinaire» des Jeux de Sotchi.