Dorothea Röschmann

Rentrée musique classique: tempête d'émotions

Qu'elle reflète le déploiement d'une impétueuse passion ou les montagnes russes d'un esprit qui s'égare, la musique classique est souvent porteuse d'une tempête d'émotions. Cet hiver, les concerts présentés dans la capitale promettent de nous faire naviguer entre de douces et fulgurantes folies, avec la musique de Purcell, Beethoven, Prokofiev et Puccini.
Didon et Énée
Les Violons du Roy
et la Chapelle de Québec
9 avril 20h, Palais Montcalm
Le chef anglais Richard Egarr, qui est venu nous visiter avec l'Academy of Ancient Music cet automne, viendra diriger les Violons du Roy pour un programme consacré à la musique de Purcell. On y entendra Dido and Aeneas (Didon et Énée), ainsi que des extraits de King Arthur et de The Fairy Queen. Outre l'orchestre de chambre et la Chapelle de Québec, le concert mettra en vedette les sopranos Dorothea Röschmann et Hélène Guilmette, ainsi que le baryton Henk Neven, qui fera ses débuts en Amérique. Le concert sera présenté à Québec, à Montréal et à New York, au prestigieux Carnegie Hall.
Gabel et la 5e de Beethoven, OSQ
27 et 28 mai 20h, GTQ
Le chef Fabien Gabel poursuit le cycle des symphonies de Beethoven avec la 5e, dite la Symphonie du destin, écrite alors que les guerres napoléoniennes faisaient rage. Le concert marquera les retrouvailles du chef et du pianiste André Laplante. On y entendra également une pièce de Yannick Plamondon, qui a remporté le prix du CALQ aux Prix d'excellence des arts et de la culture, et le Concerto pour piano no 3 de Prokofiev.
Trio Finckel-Han-Setzer
30 janvier 20h, Palais Montcalm
Le Trio Finckel-Han-Setzer, qui se consacre à la musique de chambre, s'arrêtera à Québec à la fin janvier pour interpréter le Trio avec piano no 7 de Beethoven et le Trio avec piano no 1 de Brahms. Il rassemble le violoncelliste David Finckel et la pianiste Wu Han (qui sont mari et femme), ainsi que le violoniste Philip Setzer. Setzer et Finckel font tout deux partie du quatuor new-yorkais Emerson String Quartet, venu jouer au Domaine Forget l'été dernier.
<p>Gianna Corbisiero</p>
Tosca
Opéra de Québec
16 mai à 19h
et les 19, 21 et 23 mai à 20h, GTQ
L'opéra de Québec continue de nous parler d'amour, mais cette fois à l'italienne avec Tosca de Puccini. Sous la direction de Giuseppe Grazoli, la soprano montréalaise Gianna Corbisiero (Tosca), le ténor italo-brésilien Thiago Arancam (Caravadossi) et le baryton montréalais Marc-Antoine D'Aragon (Angelotti), entre autres, chanteront dans cette histoire qui mêle intrigue, amour et trahison. Avec le Choeur de l'Opéra de Québec et l'OSQ.