Rendez-vous naval de Québec: l'art venue des tranchées

Le quatrième Rendez-vous naval de Québec se déroule au Vieux-Port depuis vendredi et jusqu'à dimanche. Si la visite de navires de guerre constitue l'attraction principale, «il y a aussi de l'art» à ne pas manquer, rappelle Nicole Durand, auteure et commissaire d'exposition.
<p>L'exposition De l'horreur à l'art rassemble une foule d'objets fabriqués durant la Première Guerre mondiale</p>
Le thème de l'exposition De l'horreur à l'art a de quoi fasciner. Depuis une vingtaine d'années, Mme Durand a recueilli des objets fabriqués lors de la Première Guerre mondiale par des combattants sur le front exclusivement avec des matériaux de guerre.
Lampes, bagues, pendentifs, briquets, encriers auront tous été façonnés à partir d'obus, de douilles de balles et même d'aluminium récupéré après l'écrasement de zeppelins. «Il faut se rappeler que les combattants étaient de jeunes hommes de 18 ans à 30 ans», explique la dame d'origine française. «Certains étaient menuisiers de formation, il y avait aussi des joailliers.»
C'est ainsi que, même au front, en troisième ligne dans des zones de repos, les soldats ont gravé et sculpté des oeuvres qu'ils ont rapportées plus tard ou qu'ils ont expédiées à leur famille et à leur femme.
Lorsque Mme Durand était une jeune fille, l'un de ses grands-pères est mort au front, tandis que l'autre est revenu avec de tels bibelots. «J'étais intriguée. Je les trouvais beaux, tout en sachant que c'étaient des objets de mort», a-t-elle partagé.
Dans les années 90, elle s'est mise à rechercher ces reliques pour écrire un livre. «J'ai fait le tour des brocantes et... ils sont venus à moi», a-t-elle lancé en expliquant qu'elle a parfois retrouvé les familles ayant à l'origine été en possession des artefacts. «Souvent, c'est l'histoire entourant les objets qui m'a le plus intéressée.»
Comme ce violon, qui ne lui appartient pas, mais dont la photo est affichée aux murs de l'exposition. En laiton, fabriqué de douilles d'obus mises à plat, découpées et soudées, il a été assemblé par Armand Charpentier, un combattant français menuisier-ébéniste de métier. «Pour l'histoire, sa petite-fille est aujourd'hui violoniste», a raconté la commissaire de l'exposition.
Soldats et artistes
Pour elle, son livre De l'horreur à l'art. Dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, paru en 2006, ainsi que ces expositions contribuent «à rendre hommage aux combattants-artistes anonymes». Elle suggère que ce «patrimoine culturel devrait être inscrit dans l'histoire de l'art».
Mme Durand est présente au terminal de croisières pour répondre aux questions des visiteurs et pour partager les innombrables récits liés à ces «artistes du front». Comme pour ces pendentifs ornés de ce qui semble être des pierres précieuses rouges ou vertes. «Ce sont des éclats de vitraux d'église», précise Mme Durand.
Cette exposition est liée avec celle intitulée Les femmes et la guerre 1914-1918, également présentée par Nicole Durand à l'occasion du Rendez-vous naval de Québec.
*****
Au programme
› Visite de quatre prestigieux navires de guerre
USS Oak Hill et NCSM Athabaskan: samedi 11h à 16h, dimanche 10h à 13h
Laplace et NGCC Caporal Kaeble VC: samedi 11h à 16h, dimanche 10h à 16h
Un tour d'une trentaine de minutes à bord du Theodore Tugboat: samedi 11h à 16h, dimanche 10h à 16h
Départs toutes les 45 minutes
Expositions et conférences
Plusieurs expositions et conférences sont partagées entre le Musée naval de Québec et le terminal de croisières. Fermeture des portes à 17h samedi et dimanche
› 100e de Valcartier: trois cents soldats marcheront de la base de Valcartier jusqu'au port de Québec et embarqueront sur deux navires entre 12h30 et 14h demain. Des chasseurs F-18 et des hélicoptères de combats les survoleront à leur arrivée.
› Les cadets en concert: la musique élite du programme des cadets de la région de Québec présentera deux concerts à la petite Agora aujourd'hui et demain à 13h. Un défilé aura également lieu demain à 10h30.
Pour le programme complet des activités: rendezvousnaval.com
*Toutes les activités sont gratuites