Seuls les candidats Étienne Doyon Lessard, Claudine Delorme, Jean Cloutier, Yvan Dutil et Francois Bedard étaient présents à la conférence de presse de mardi matin.

Rendez-vous manqué par les verts

Cinq des 10 candidats du Parti vert de la région de Québec ont raté mardi matin le rendez-vous avec les médias qui visait justement à faire connaître les aspirants députés. Sans doute dans un souci écologique d'économie de papier, le communiqué distribué à cette occasion est le même que celui diffusé le 21 mars.
Le TGV Windsor-Québec qui s'arrêterait dans une gare intermodale près du futur amphithéâtre construit selon les normes LEED sans dépasser les 400 millions $ est l'élément principal du programme du parti.
Jean Cloutier, candidat dans Louis-Saint-Laurent et porte-parole des verts dans la région, mentionne que son parti souhaite également que Québec se dote d'un tramway et de trains de banlieue, qui pourraient par exemple transporter les amateurs de hockey de Pont-Rouge vers le nouvel amphithéâtre pour assister aux matchs des Nordiques.
Car les verts prônent le retour d'une équipe de la Ligue nationale à Québec et souhaitent que la région accueille des Jeux olympiques.