Rédemptoristes: la facture des psy restera confidentielle

Les honoraires des psychiatres des Rédemptoristes resteront secrets. Le juge Claude Bouchard de la Cour supérieure maintient l'objection faite par les avocats de la congrégation religieuse.
Les avocats représentant les victimes d'abus sexuels voulaient obtenir les factures des experts psychiatres pour, disaient-ils, mieux mesurer leur crédibilité et leur indépendance face à leur client, les Rédemptoristes.
Dans le présent cas, le tribunal n'est pas convaincu que la connaissance du montant des honoraires des experts mandatés par les défendeurs soit un élément susceptible de l'aider à apprécier leur crédibilité.
Le juge Bouchard ne voit pas l'utilité de connaître les comptes d'expert, puisqu'il a déjà lu les volumineux rapports et entendu les témoignages des spécialistes durant près d'une semaine. «Sans présumer du coût relié à ses expertises, le tribunal ne serait pas étonné qu'il soit substantiel, surtout en raison de leur ampleur», écrit le juge Bouchard.
Le psychiatre Gérard Leblanc a produit un rapport de 250 pages après avoir rencontré Frank Tremblay durant plusieurs jours. L'expert avait soulevé la controverse lorsqu'il avait affirmé devant la cour que la relation entre le jeune Tremblay et le père Raymond-Marie Lavoie avait été à la fois négative et positive.