Randy Quaid, le 9 octobre, photographié dans les locaux de la Police de l'État du Vermont.

Randy Quaid devra payer une caution de 500 000 $

Un juge au Vermont a tranché, lundi, que l'acteur Randy Quaid devrait payer une caution de 500 000 $ pour avoir quitté les États-Unis il y a cinq ans alors qu'il était accusé, tout comme sa femme Evi, de vandalisme en Californie.
Les deux fugitifs ont été arrêtés vendredi soir à la frontière canadienne alors qu'ils tentaient de regagner les États-Unis. Les autorités canadiennes menaçaient de les déporter.
Randy et Evi Quaid avaient été accusés à Santa Barbara, en Californie, en 2010, d'avoir occupé illégalement la maison d'amis d'une résidence qu'ils possédaient autrefois.
L'acteur de Le jour de l'indépendance a tenté de diminuer le montant de la caution, lundi, en arguant qu'il n'avait pas été informé qu'il devait se présenter en cour en novembre 2010.
Randy Quaid devait également comparaître relativement à une accusation d'avoir fui la justice, mais la procédure a été remise à plus tard puisque les tribunaux californiens étaient fermés et les avocats n'ont pu obtenir la documentation nécessaire.
Evi Quaid a également comparu et devra aussi verser une caution de 500 000 $ pour être libérée.