Réjean Tremblay sur lep lateau lors du tournage d'un épisode des Jeunes loups.

Querelle père-fille Tremblay autour des Jeunes loups

Les conflits sont courants dans le monde de la télévision, mais rarement aussi tristes qu'une guerre opposant un père et sa fille. Le Soleil a appris que rien ne va plus entre Réjean et Roxanne Tremblay, coauteure avec lui de la populaire série Les jeunes loups à TVA.
<p>Roxanne Tremblay aurait souhaité une entente à l'amiable avec son père Réjean Tremblay.</p>
Non seulement celle-ci ne participera pas à l'écriture de la deuxième saison, mais elle réclame son dû par une mise en demeure, considérant que sa contribution n'a pas été reconnue à sa juste valeur. Le genre d'histoire dont Le Matin aurait fait ses gorges chaudes.
Roxanne Tremblay, qui aurait souhaité une entente à l'amiable, affirme qu'elle ne veut surtout pas nuire au succès de la série et qu'elle a toujours conservé de très bons rapports avec TVA. Le conflit ne concerne que le père et la fille. «Je ne peux pas entrer dans les détails, c'est une situation très triste qui me peine, mais je mentirais de dire qu'il n'y a pas de conflit en ce qui concerne ma contribution à la télésérie. La dernière chose que je voudrais, c'est que ce soit perçu comme une vengeance, je veux juste obtenir ce qui m'est dû», a-t-elle confié au Soleil.
Réjean Tremblay avait demandé à sa fille de travailler avec lui au scénario des Jeunes loups afin de mieux coller à la réalité actuelle. Auteure, journaliste et ancienne directrice de production, Roxanne Tremblay était déjà du projet il y a près de cinq ans, alors qu'il avait été développé à TQS.
Début des problèmes
Les problèmes ont commencé plus tard. Elle a tenté à plusieurs reprises d'obtenir un contrat en bonne et due forme pour le partage des honoraires et des droits de rediffusion, dans les conditions imposées par la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma, mais les négociations n'ont jamais abouti. En désespoir de cause, et au terme d'une collaboration orageuse, elle a avisé la production qu'elle quittait le bateau en septembre dernier, et qu'elle ne serait pas de la deuxième saison. Le 11 février, elle faisait parvenir une mise en demeure à Réjean Tremblay, réclamant un pourcentage qu'elle juge raisonnable et demandant que son nom soit inscrit au générique d'ouverture de la deuxième saison.
À ce sujet, l'auteure a appris dans les médias par la bouche même de son père que TVA donnait le feu vert à une suite des Jeunes loups. Or, elle avait déjà écrit en grande partie ce qu'on appelle la «bible» de la deuxième saison, contenant les grandes orientations de l'histoire. Dans le projet initial, cette suite devait comporter 20 épisodes au lieu de 10, ce qui a nécessité plusieurs ajustements.
Plus le grand amour
Le père et la fille n'ont plus de contact depuis septembre, bien qu'ils aient fait une trève pour le lancement de la série, en janvier. Mais déjà là, on sentait que ce n'était plus le grand amour. Quoi qu'il en soit, la série a suscité plusieurs moqueries depuis ses débuts, mais attire 1,6 million téléspectateurs le lundi soir, une excellente moyenne. Réjean Tremblay s'est consacré depuis à son dernier volet de Lance et compte, qui sera aussi diffusé à TVA.
«C'est une situation très douloureuse et pénible pour un père et j'essaie fort de la régler pour le mieux», nous a-t-il dit, sans faire plus de commentaires.
Le producteur des Jeunes loups, Richard Speer, chez Attraction Images, n'a pas répondu à notre demande d'entrevue.
Quant à Roxanne Tremblay, elle rédige une chronique hebdomadaire sur la télévision dans le magazine 7 Jours, est en démarche d'adoption et planche sur un projet de téléroman.