Plusieurs métiers maritimes gagnent à être connus.

Quelques métiers à connaître

Voici quelques métiers maritimes qui gagnent à être connus :
Officier mécanicien de navire
L'officier mécanicien de navire assure le fonctionnement et l'entretien des appareils de propulsion et des machines auxiliaires. En plus de coordonner le travail du personnel affecté à la salle des machines, sa responsabilité est de maintenir en bon état les différents systèmes du navire.
Formation : DEC à l'Institut maritime du Québec à Rimouski
Salaire : Entre 50 000 $ et 120 000 $
Matelot de pont
Le matelot de pont assure le fonctionnement et l'entretien des différents équipements de pont. Sous la supervision du maître d'équipage et des officiers de pont, il participe aux manoeuvres d'accostage et de mouillage, au ravitaillement du navire ainsi qu'aux opérations de chargement et déchargement de la cargaison. Selon son expérience, il peut être amené à faire différentes tâches liées à la conduite du navire et à la vigie.
Formation : Un DEP sera bientôt offert au Québec (mesure de la Stratégie maritime du Québec)
Salaire : Entre 40 000 $ et 75 000 $
Cuisinier
Le cuisinier de navire prépare des repas pour tout l'équipage. Il est responsable de la gestion des stocks alimentaires et de l'approvisionnement. Il organise et gère l'ensemble des activités de la cuisine et des aides-cuisiniers. Il applique les mesures de sécurité et de salubrité propres à la cuisine d'un navire.
Formation : DEP en cuisine d'établissement, plus la formation pour aller en mer
Salaire : Entre 50 000 et 75 000 $
Officier de navigation
L'officier de navigation dirige les opérations des navires utilisés pour le transport des passagers et des marchandises au Canada ou à l'étranger. Il est responsable de la sécurité à bord et de la route de navigation du navire. Il coordonne et supervise les activités des matelots de pont puis dirige et surveille le chargement et le déchargement de la cargaison du navire.
Formation : DEC à l'Institut maritime du Québec à Rimouski
Salaire : Entre 50 000 $ et 120 000 $
Source : Comité sectoriel de main-d'oeuvre dans l'industrie maritime