Québecor «optimiste» pour le retour de la LNH

Le président et chef de la direction du Groupe Sports et divertissement de Québecor, Benoît Robert, se dit «confiant» et «optimiste» pour un retour d'une équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) dans la capitale.
Questionné sur le processus d'expansion qui est en cours, M. Robert s'est montré plutôt souriant, sans toutefois vouloir trop s'avancer. «Nous avons passé à travers le processus. Nous avons remis nos dossiers. Ceci étant dit, nous avons beaucoup de respect pour le processus de la LNH, et c'est important pour nous de rester discrets et patients. Nous avons fait les choses de la bonne façon, et on va continuer de faire les choses de la bonne façon.»
Rappelons que deux villes sont toujours dans la course pour l'obtention d'une équipe : Québec et Las Vegas, dont la candidature est pilotée par Bill Foley, Black Knight Sports and Entertainment LLC.
Maintenant que Québecor a remis tous ses dossiers à la LNH, M. Robert souligne être «optimiste» et «confiant» pour l'arrivée d'une équipe. Pourquoi? «Car nous avons maintenant un amphithéâtre de classe mondiale, nous avons un propriétaire qui a les reins solides et nous avons un marché de hockey. Les gens de Québec sont des passionnés de hockey», explique-t-il.
Bien qu'aucun membre de la direction de la LNH n'était présent samedi pour le match d'ouverture du Centre Vidéotron, le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Dion, n'était aucunement inquiet par cette situation.
«On est en contact continuel avec la LNH de par notre contrat de diffusion. On a une excellente relation avec eux. La LNH sait très bien ce qui se passe à Québec, on les informe bien, et le processus avance bien», assure-t-il. D'ailleurs, M. Dion a rencontré le commissaire adjoint Bill Daly cette semaine, à Toronto.
Moment historique
Pour Québecor, la journéede samedi était un moment historique. L'entreprise était très heureuse des festivités entourant l'ouverture du bâtiment de 370 millions $.
«Nous sommes très fiers de ce que l'édifice contient en termes d'âme. C'est un rêve qui a commencé il y a plusieurs années et c'est une grande fierté de voir cela pour moi ce soir», a confié M. Robert, ajoutant qu'il travaille très fort actuellement pour offrir une programmation bien remplie pour 2015-2016. «Nous avons des bons spectacles à venir comme Metallica, RBO et Madonna. Il y a plusieurs options en négociation. Je passe beaucoup de temps en Californie pour discuter avec des agents et des partenaires américains. Une fois que la roue est partie, il faut l'alimenter. Mon but est d'avoir une offre diversifiée.»
Quant à la question de voir un resto-bar La Cage aux Sports ou un Boston Pizza dans l'amphithéâtre, M. Robert a soutenu que des pourparlers sont toujours en cours. «On regarde les options que nous avons devant nous. Bâtir un édifice de cette envergure-là, il y a des choses qui arrivent dans certaines étapes. En ce moment, on se concentre surtout sur l'expérience client», conclut-il. Avec David Rémillard
Les billets s'envolent
À en croire les dirigeants de Québecor, le Centre Vidéotron, d'une capacité maximale de 18 529 spectateurs, roulera à fond de train cet automne, alors que plus de100 000 billets ont été vendus pour les sept premiers événements de la programmation d'ouverture. «C'est inespéré», a déclaré Pierre Dion, pdg de Québecor, samedi, avant le match inaugural des Remparts, présenté à guichets fermés. «Ça comprend trois matchs de hockey [...] et les quatre spectacles, lorsqu'on compte Shania Twain, Madonna, Metallica - et je ne compte même pas Metallica au Colisée Pepsi qui est plein à l'heure actuelle - et j'inclus RBO», a-t-il étalé. En plus du match de samedi, les trois duels sur glace incluent la rencontre entre les Remparts et les Saguenéens de Chicoutimi ce soir et le match préparatoire entres les Penguins et le Canadien, le 28 septembre. Plus de 14 000 billets ont été vendus pour le premier alors que le second affiche déjà complet.
De son côté, Benoît Robert, pdg du Groupe Sport et divertissement de Québecor, s'est montré hautement satisfait de l'écoulement des billets jusqu'à présent. «C'est 85 % de taux d'occupation pour toutes configurations désirées. On est très satisfait d'où on est», a-t-il dit «On a une programmation extraordinaire, on travaille sur de nouveaux spectacles qui s'en viennent dans le futur, alors le Centre Vidéotron va commencer à rouler d'une façon extraordinaire.» David Rémillard
La sécurité bien présente
La sécurité était bien présente samedi sur le site du nouvel amphithéâtre. L'entreprise Sécurité Sirois appliquait d'ailleurs l'un des règlements de la Ligue nationale de hockey relativement aux fouilles à l'entrée du bâtiment de 370 millions $. Chaque visiteur devait notamment passer au détecteur de métal. Le propriétaire de la compagnie, Martin Sirois, a assuré au Soleil en après-midi qu'il était prêt pour relever le défi. Qu'il avait même un plan A et un plan B dans ses cartons. «Ça ressemble étrangement à nos autres journées de l'été. C'est un nouveau bâtiment, mais nous sommes vraiment prêts», a-t-il commenté, préférant ne pas dire le nombre d'agents présents sur le terrain. Pour le grand patron, les nombreuses visites de citoyens dans l'amphithéâtre ont été une bonne répétition pour l'ouverture officielle.