Rickie Fowler a amorcé sa remontée en calant un coup à partir d'une fosse de sable pour un aigle au deuxième trou. L'Américain, qui a inscrit le meilleur score de la journée, partage la tête du classement avec trois autres golfeurs: Sergio Garcia, Thomas Pieters et Charley Hoffman.

Quadruple égalité en tête du Tournoi des maîtres

Rickie Fowler voulait simplement s'assurer de ne pas laisser le vent écourter son tournoi lors de deux rondes disputées dans des conditions difficiles au Tournoi des maîtres. Il a finalement inscrit le meilleur score de la journée - 67 (- 5) - pour partager la tête d'un tournoi majeur pour une première fois de sa carrière.
Fowler a toutefois de la compagnie en tête. Sergio Garcia, Thomas Pieters et Charley Hoffman se retrouvent aussi à - 4 lors de la plus importante congestion en tête après 36 trous en 44 ans au Augusta National. La dernière fois qu'il y a eu une quadruple égalité en tête à mi-chemin du Tournoi des maîtres, c'est en 1973 quand Bob Dickson, Gay Brewer, J.C. Snead et Tommy Aaron se sont retrouvés à - 3. Aaron avait éventuellement remporté le seul veston vert de sa carrière.
Le vent s'est finalement calmé en après-midi vendredi et on s'attend à des conditions idéales de jeu pour le reste de la fin de semaine. Ça ne devrait toutefois pas simplifier les choses, alors que plusieurs étoiles du golf devraient se livrer une lutte exaltante.
Un total de 15 joueurs sont séparés par seulement cinq coups avant les deux dernières rondes, dont Adam Scott, Jordan Spieth, Rory McIlroy, Phil Mickelson et Fred Couples, qui est âgé de 57 ans. Celui qui a déjà obtenu cinq tops 20 depuis qu'il a 50 ans, avec notamment une sixième place en 2010, présente un excellent cumulatif de 143 (- 1), à égalité en septième place, à seulement trois coups des meneurs.
«Je savais que les deux premières journées seraient difficiles. Il fallait lutter pour s'assurer de rester dans la course», a raconté Fowler. «Nous sommes en bonne position et ce sera une fin de semaine intéressante. Il devrait y avoir de bonnes batailles.»
Fowler a amorcé sa remontée en calant un coup à partir d'une fosse de sable pour un aigle au deuxième trou. Malgré un boguey au 15e trou quand sa balle s'est retrouvée à l'eau, l'Américain de 28 ans s'est racheté avec un oiselet au trou suivant pour rester dans le groupe de tête.
Garcia, que plusieurs considèrent comme le meilleur golfeur à ne jamais avoir remporté un tournoi majeur, a réussi six oiselets contre trois bogueys pour remettre une carte de 69. «C'est probablement mon meilleur départ ici à Augusta», a estimé en entrevue à CBS l'Espagnol de 37 ans, qui dispute un 19e Masters,. «J'ai vraiment bien joué, encore mieux qu'hier. J'ai frappé de bons coups toute la journée, réussi de bons coups roulés. J'ai aussi commis quelques erreurs stupides, mais ça peut arriver sur ce parcours et je suis resté positif.»
Garcia «sensible»
Seul l'Anglais Lee Westwood, son partenaire de jeu lors des deux premières rondes, a joué plus souvent en tournois majeurs (75 contre 73) sans l'emporter. Garcia sait que l'occasion est réelle. «Je ne veux pas me projeter trop loin en avant et imaginer ce que ce serait de l'emporter», a-t-il insisté. «Je suis un joueur "sensible" et j'ai parfois de la difficulté à maîtriser mes émotions. Mais je serai heureux d'avoir à le faire dimanche, si l'occasion se présente...»
Quant à Hoffman, il était simplement heureux d'être encore dans la course. Jeudi, il avait pris les commandes avec une ronde de 65, mais son avance de quatre coups a disparu après 11 trous. Il a notamment commis cinq bogueys en six trous. Il a finalement joué - 1 lors de sept derniers trous, mais il a tout de même complété le parcours en 10 coups de plus que la veille.
«Jeudi, tout le monde parlait de la qualité de ma ronde, quand tout avait fonctionné : les roulés, les coups de départ, du bon golf... Aujourd'hui, j'ai compris ce qu'un peu tout le monde avait vécu la veille en raison du vent.»  Avec La Presse
Cauchemar du premier trou
Dans ses cauchemars, Danny Willett doit être obligé de jouer le premier trou à Augusta, une normale 4 de 445 verges. Le champion en titre a en effet gâché toutes ses chances en concédant pas moins de six coups à la normale sur ce trou lors des deux premières rondes. Après un double boguey jeudi, l'Anglais a commis un quadruple boguey jeudi matin et il n'a jamais pu se mettre en marche par la suite, ratant sa qualification par un coup près une ronde de 79.
Le Canadien Mike Weir, en 2004, avait été le dernier champion en titre éliminé après deux rondes. Weir (+ 11) n'a pu éviter le couperet jeudi, lui qui ne s'est qualifié qu'une fois, en 2014, lors de sept dernières présentations du tournoi. Son compatriote MacKenzie Hughes (+ 15) a aussi été éliminé. Adam Hadwin sera donc le seul Canadien en action samedi et dimanche. Une ronde de 74 jeudi lui a permis d'afficher un cumulatif de + 5, à égalité au 35e rang. Le joueur de 29 ans, vainqueur de la Classique Valspar il y a un mois, s'est marié il y a deux semaines et avoue vivre présentement les plus beaux jours de sa vie!  La Presse