Le procès de Djokhar Tsarnaev, 21 ans, jeune musulman d'origine tchétchène, avait commencé le 4 mars au tribunal fédéral de Boston.

Procès des attentats de Boston: le juge donne ses instructions aux jurés

Après un mois d'audiences, le juge a donné lundi ses instructions aux jurés, avant leurs délibérations, au procès des attentats du marathon de Boston à l'issue duquel l'accusé risque la peine de mort.
Dzhokhar Tsarnaev, 21 ans, en chemise à col ouvert et veste sombre, est resté tête baissée durant une bonne partie de ces instructions.
Le juge fédéral George O'Toole a notamment expliqué aux 18 jurés (dont six remplaçants) qu'ils devraient décider de sa culpabilité pour chacun des 30 chefs d'accusation retenus contre lui. Dix-sept de ces chefs d'accusation sont passibles de la peine de mort, dont «utilisation d'une arme de destruction massive».
Le juge a ajouté qu'à l'issue de ses recommandations, l'accusation et la défense prendraient la parole pour leur déclarations conclusives, avant que les jurés ne se retirent pour délibérer.
Le verdict de culpabilité est quasi certain, en raison des très nombreux éléments à charge, notamment les images des caméras de surveillance, incriminant Tsarnaev.
«C'était lui», avait en outre reconnu son avocate Judy Clarke dès l'ouverture du procès, tout en expliquant qu'il était sous la coupe de son frère aîné Tamerlan, «auto-radicalisé».
Après le verdict commencera la seconde phase du procès, pour décider de la sentence de Tsarnaev, les jurés ayant à choisir, à l'unanimité, entre peine de mort et réclusion à perpétuité.
Les attentats de Boston avaient fait trois morts et 264 blessés le 15 avril 2013, lorsque deux bombes artisanales avaient explosé près de la ligne d'arrivée du célèbre marathon.
Dzhokhar Tsarnaev avait écrit sur la paroi d'un bateau où il s'était réfugié qu'il voulait ainsi venger la morts de civils musulmans tués par les Etats-Unis.