Jean-Jacques Pelletier, de Lévis, a été sélectionné dans la catégorie Essais.

Prix du gouverneur général: poètes et essayistes de Québec parmi les finalistes

On trouve plusieurs auteurs et éditeurs de Québec et de l'Est-du-Québec parmi les 35 finalistes francophones aux prix littéraires du Gouverneur général, dévoilés mardi.
En poésie, Paul Chanel Malenfant, de Rimouski, a été retenu pour son ouvrage Toujours jamais, aux Éditions de l'Hexagone, tout comme Julie Stanton, qui signe Mémorial pour Geneviève et autres tombeaux aux éditions Les Heures bleues.
Catherine Ferland et Dave Corriveau se sont démarqués dans la catégorie Essais pour leur livre La Corriveau : de l'histoire à la légende paru aux Éditions du Septentrion. Questions d'écriture : réponses à des lecteurs (Éditions Hurtubise) de Jean-Jacques Pelletier, de Lévis, a aussi été sélectionné dans cette catégorie.
Un ouvrage publié aux éditions Alto a notamment été sélectionné dans la catégorie Roman et nouvelles. Il s'agit de L'orangeraie du montréalais Larry Tremblay, dont les droits viennent d'ailleurs d'être vendus en Hollande.
Côté théâtre, on trouve également Moi dans les ruines rouge du siècle, d'Olivier Kemeid, qui sera présenté au Périscope en avril 2015.
Parmi les autres finalistes, on compte entre autres les auteurs Robert Lalonde (C'est le coeur qui meurt en dernier), Andrée A. Michaud (Bondrée), le dramaturge Simon Boudreault (As Is), l'ancien leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois pour son essai Tenir tête, l'auteure jeunesse India Desjardins pour Le Noël de Marguerite, la poétesse innue Joséphine Bacon pour Un thé dans la toundra/Nipishapui nete mushuat et l'illustratrice Manon Gauthier pour Grand-mère, elle et moi...
Les gagnants seront connus le 18 novembre.