La fille invisible, d'Émilie Villeneuve et Julie Rocheleau, est en lice pour deux prix.

Prix Bédéis Causa: les finalistes dévoilés

En prévision du 24e Festival de la bande dessinée francophone de Québec (FBDFQ), qui arrive à grands pas, l'organisation a dévoilé, hier, les finalistes aux prix Bédéis Causa, remis chaque année à l'occasion de l'événement.
Le FBDFQ veut ainsi récompenser ce qui se fait de mieux en matière de bande dessinée, particulièrement celle créée par les auteurs d'ici. Tout d'abord, Sylvain Lemay (Pour en finir avec novembre), Émilie Villeneuve et Julie Rocheleau (La fille invisible) et Samuel Leblanc (Parfum de lilas) sont nommés pour le prix Réal-Fillion, qui couronne l'auteur québécois, scénariste ou dessinateur, s'étant le plus illustré avec son premier album professionnel.
Le Grand Prix de la Ville de Québec est remis au meilleur album de langue française publié au Québec : Chroniques sauvages, de François Lapierre, La fille invisible, d'Émilie Villeneuve et Julie Rocheleau, et Apnée, de Zviane, sont en lice pour ce prix.
Pour le meilleur album de langue française publié à l'étranger par un auteur québécois, dessinateur ou scénariste (prix Albéric-Bourgeois), Luck, de Michel Falardeau, Comédie sentimentale pornographique, de Jimmy Beau­lieu, et Aspic, tome 1 - La nai­ne aux ectoplasmes, de Jac­ques Lamontagne et Thierry Gloris, sont finalistes.
Enfin, le Coup de coeur du jury pour un album francophone publié à l'étranger, le prix Maurice-Petitdidier, a aussi trois finalistes : La mort de Staline, de Fabien Nury et Thierry Robin, Asterios Polyp, de David Mazzucchel­li, et Parker, tome 1 - Le chas­seur, de Richard Stark et Darwyn Cooke.
À cela s'ajoute le prix hommage Albert-Chartier, qui souligne le travail d'une personne ou d'un organisme ayant marqué le monde de la bande dessinée francophone au Québec.
Tous les prix seront remis, à l'Observatoire de la Capitale le 15 avril, pendant le FBDFQ qui se tient du 13 au 17 avril, en même temps que le Salon international du livre de Québec.