La Suissesse Dominique Gisin et la Slovène Tina Maze recevront chacune une médaille d'or après avoir complété la descente des Jeux de Sotchi en 1:41,57.

Première historique: deux skieuses partagent l'or en descente

Pour la toute première fois dans l'histoire du ski alpin aux Jeux olympiques, deux athlètes monteront en même temps sur la plus haute marche d'un podium.
La Suissesse Dominique Gisin et la Slovène Tina Maze recevront chacune une médaille d'or après avoir complété la descente des Jeux de Sotchi en 1:41,57, mercredi matin, par une température d'environ 10˚C.
Il faut reculer aux Jeux olympiques de Nagano, en 1998, pour retracer la dernière fois où deux skieurs se sont partagés la même marche d'un podium. Le Suisse Didier Cuche et l'Autrichien Hans Knauss avaient alors terminé ex aequo en deuxième place lors du Super-G, derrière Hermann Maier.
Malgré la rareté de l'exploit, il ne s'agissait pas d'une première pour la skieuse de la Slovénie.
«C'est fou, mais ça m'est déjà arrivé. Lors de ma première victoire en Coupe du monde, nous étions trois sur la plus haute marche du podium!» a relaté Maze, en faisant allusion à une épreuve de slalom géant tenu à Sölden, en Autriche, en octobre 2002.
De son côté, Gisin s'est dite honorée de partager la médaille d'or avec Maze.
«Tina est l'une des plus grandes skieuses, et j'adore sa façon de skier. C'est une fille remarquable et j'ai beaucoup de respect pour elle.»
La Suissesse Lara Gut est venue bien près de compléter un triplé tout en or, terminant à seulement un dixième de seconde des deux gagnantes.
Deux des favorites de la compétition, l'Américaine Julia Mancuso (1:42,56) et l'Allemande Maria Hoefl-Riesch (1:42,74) se sont classées respectivement 8e et 13e.
Seule Canadienne en lice, Larisa Yurkiw a réalisé le 20e temps de l'épreuve, en 1:43,46, soit un peu moins de deux secondes derrière Gisin et Maze. L'Ontarienne de 25 ans n'a pas caché sa déception après l'épreuve.
«Malheureusement, j'ai commis trop d'erreurs. Je croyais vraiment en moi aujourd'hui et j'ai tout donné sur la piste, ce que je ne regretterai pas», a déclaré Yurkiw.