Le Norvégien Martin Johnsrud Sundby (2e), le Russe Sergey Ustiugov (1er) et Alex Harvey (3e) ont chacun monté sur le podium.

Premier podium cette saison pour Harvey

Troisième à la poursuite de 15 km style libre du Tour de ski, mercredi matin à Oberstdorf, Alex Harvey grimpait sur le podium pour la première fois de la saison. Il occupe toujours le troisième rang au classement général de cette course par étape qui se déplace en Italie pour les trois dernières courses des sept au programme.
«Le premier mot qui m'est venu à l'esprit lorsque j'ai traversé la ligne, c'est "enfin!" J'ai fait plusieurs tops 10, cette année, il était temps que ça arrive», racontait Harvey, déjà englouti dans la voiture de l'équipe canadienne en retour vers l'Italie lorsqu'on l'a joint en Allemagne.
Son dernier podium remontait à mars 2016, à Québec, lorsqu'il avait fini deuxième au Tour du Canada. «J'apprécie de plus en plus mes podiums. J'ai eu plusieurs très bonnes journées, cette saison, mais ça en prend une excellente et de très bons skis pour finir dans les trois premiers. Je suis passé tellement proche au cours des dernières semaines que je commençais à avoir le goût d'aller sur le podium. C'est le fun pour moi et toute l'équipe, qui fait un super travail depuis le début de la saison.»
Dans cette quatrième étape par départ en intervalle selon le classement du Tour, le fondeur de Saint-Ferréol-les-Neiges ne devait pas perdre l'avance de 16,1 secondes qu'il détenait après trois étapes sur le Suisse Dario Cologna. Ils ont skié ensemble tout au long de l'épreuve et Harvey l'a emporté au sprint, une seconde devant l'autre. Au classement du Tour, son avance sur Cologna en troisième place n'est que de six secondes.
«Je savais qu'il était en forme et que ses chances de me rattraper étaient bonnes. Il l'a fait après les cinq premiers kilomètres, il était fort, et juste de le suivre, j'étais à la limite. J'ai collaboré un peu avec lui, mais il était plus fort que moi, sauf que j'avais l'impression que je pouvais le battre au sprint si je le suivais dans la dernière montée», expliquait Harvey.
S'il s'est éloigné un peu plus du meneur Sergey Ustiugov, premier de l'histoire à gagner les quatre premières courses du Tour de ski, Harvey livrera une dure bataille avec Cologna pour la troisième place au général. «On a aussi augmenté l'écart avec les cinquième et sixième positions. Je vais me battre pour rester le plus longtemps possible sur le podium du Tour, c'est certain. Dario sera vraiment fort sur le 10 km, vendredi, tandis que l'occasion sera belle pour moi d'aller chercher des secondes de bonification sur le 15 km classique, samedi.»
Ustiugov semble imbattable 
La veille, Harvey avait fini quatrième du skiathlon, l'épreuve qu'il avait ciblée pour grimper sur le podium. «Quatrième, c'est super bon, mais c'est aussi un résultat crève-coeur. Quand je me suis réveillé [mercredi matin], je ne voulais pas avoir la même sensation en franchissant la ligne d'arrivée.»
Son coéquipier Devon Kershaw a fait 21e, également son rang au cumulatif. Pour sa part, le Norvégien Martin Johnsrud Sundby est toujours deuxième. Reste à savoir si Ustiugov tiendra le coup jusqu'à la fin, lui qui avait perdu le Tour du Canada lors de la dernière journée, en mars, après avoir mené tout au long. «Il semble imbattable, mais personne n'est à l'abri d'une mauvaise journée», notait Harvey.
Chez les dames, la Suédoise Stina Nilsson l'a emporté pour la deuxième journée de suite et mène le volet féminin du Tour.