Les musiciens en lock-out de l'Orchestre symphonique de Québec ont rencontré la presse, lundi, au Hilton de Québec.

Premier lock-out en 113 ans à l'OSQ

Le conseil d'administration de l'Orchestre symphonique de Québec (OSQ) a déclenché un lock-out sur le coup de minuit, dans la nuit de dimanche à lundi. «Une triste première en 113 ans de musique symphonique de Québec», a déclaré Benoît Cormier, qui représente les 66 musiciens privés de travail à 10 jours de Noël.
Joint par téléphone par Le Soleil, le violoniste était visiblement sous le choc, tout comme ses collègues. L'Association des musiciens et musiciennes de l'OSQ (l'AMMOSQ) s'est toujours montrée sensible aux défis financiers et organisationnels de l'institution, assure-t-il.
<p>Le violoniste Benoît Cormier représente les 66 musiciens de l'Orchestre symphonique de Québec.</p>
Les négociations ont commencé en janvier 2015 par des rencontres de NBI (négociations basées sur les intérêts), puis les musiciens ont demandé que s'amorce une négociation traditionnelle, avec des avocats, au mois d'août. Six rencontres ont eu lieu depuis la fin octobre. «L'OSQ a brandi la menace de lock-out assez tôt dans le processus», indique M. Cormier.
Les musiciens ont fait de nombreuses concessions - réduction du nombre de musiciens, du nombre de semaines travaillées, de l'indemnité de départ après 25 ans de service, notamment - et quelques gains normatifs. «On a accepté de rouvrir la convention, de changer les échelles de salaire [...] Dans les orchestres de 50 musiciens ou plus au Canada, on est les 8e sur 9 pour le salaire [selon l'Organisation des musiciens d'orchestre symphonique du Canada]», rappelle M. Cormier.
«Nous avons négocié de bonne foi, nous n'avons jamais quitté la table de négociation. Hier [dimanche] soir, il ne restait que deux points à régler, la rémunération du travail hors saison et un pourcentage du salaire prévu pour 2019-2020. Devant l'ampleur de ce qui avait été concédé, nous avons maintenu notre position et l'employeur a mis à exécution sa menace de lock-out, explique-t-il. Nous sommes toujours prêts à négocier et nous retournerons au travail si le lock-out est levé.»
Concerts maintenus
Cette semaine, Hollywood en famille, sous la direction de Fabien Gabel, est au programme de l'OSQ jeudi et vendredi soir. «Pour l'instant, ces concerts sont maintenus. La direction de l'OSQ croit qu'elle a le temps de s'entendre avec ses musiciens et qu'ils pourraient répéter mardi et mercredi et faire les concerts comme prévu», nous a indiqué Marie Morneau, la -porte-parole externe nommée par l'OSQ. Aucun membre du C. A. ne souhaitait parler aux journalistes lundi. «Ils ne veulent pas négocier sur la place publique», a noté la porte-parole.
Le lock-out a été déclaré pour «mettre de la pression», ajoute-t-elle. «On veut qu'ils [les musiciens] se décident. Les négociations durent depuis près d'un an et on ne veut pas que ça dure trois ans comme la dernière fois», note-t-elle.
Dans le cas où les concerts devraient être annulés, l'OSQ émettra des consignes pour les détenteurs de billets qui voudraient être remboursés.