Le palais de justice de Québec

Poursuite de 175 000 $ pour avoir été heurtée par un patrouilleur à vélo

Une retraitée de Québec intente une poursuite de 175 000 $ contre la Société de la piste Jacques-Cartier-Portneuf après avoir été heurtée de plein fouet par un patrouilleur à vélo qui, selon elle, roulait du mauvais côté de la Vélopiste.
Madeleine Ferland est partie en balade le 26 août 2012 sur la Vélopiste Jacques-Cartier-Portneuf, une voie cyclable aménagée sur l'ancienne emprise ferroviaire, entre Saint-Gabriel-de-Valcartier et Rivière-à-Pierre.
Alors qu'elle s'apprêtait à gravir une côte près de la rue Saint-Cyrille à Saint-Raymond, la cycliste affirme, dans sa poursuite déposée en Cour supérieure, qu'un patrouilleur à vélo est entré en collision avec elle.
Madeleine Ferland a chuté de son vélo et, selon la requête, a subi «d'importantes et nombreuses fractures, notamment à la mâchoire, au nez, à l'os de l'oeil gauche, à certaines côtes et à une main».
La cycliste allègue que le patrouilleur à vélo David Bilodeau, en service au moment de l'accident, roulait dans la mauvaise voie de la Vélopiste, ce qui a causé la collision, selon elle. Le patrouilleur aurait même dit, après la collision, «c'est de ma faute!» soutient Mme Ferland.
Transportée d'urgence à l'hôpital de l'Enfant-Jésus, Madeleine Ferland a été hospitalisée un peu plus d'une semaine et a dû subir une chirurgie maxillo-faciale d'une durée de neuf heures, précise-t-on dans la requête.
La retraitée affirme conserver des séquelles permanentes évaluées à 9 % ainsi que de lourdes séquelles du côté ophtalmologique.
Elle dit ne plus pouvoir pratiquer le vélo ni le ski de fond, avoir de la difficulté à lire et à utiliser l'ordinateur et ne conduire que de jour et sur de courtes distances.
La retraitée réclame des dommages d'environ 175 000 $ à la Société de la piste Jacques-Cartier-Portneuf ainsi qu'à Intact Assurances, l'assureur de l'organisme.