Le palais de justice de Québec

Poursuite contre une résidence pour aînés après une agression

Une résidence pour aînés de Beauport est poursuivie par la famille d'une octogénaire blessée par un résident agressif.
Rachel Doire Auclair, 80 ans, est placée à la Résidence La MyriadeII, de l'avenue Robert-Giffard, dans Beauport, le 29 juillet 2013. Selon sa famille, l'octogénaire est en bonne forme physique bien qu'elle soit atteinte de la maladie d'Alzheimer.
Deux jours après son arrivée, un résident pousse violemment la dame, qui est projetée au sol.
Selon ce qu'on peut lire dans la requête déposée en Cour supérieure, ce résident avait montré des signes d'agressivité depuis plusieurs jours envers le personnel et les aînés.
Quelques minutes après l'agression, Rachel Doire Auclair, souffrant de douleur à la hanche, est transportée à l'Hôpital Saint-François d'Assise. Trois jours plus tard, elle doit subir une chirurgie orthopédique. Trois vis seront clouées à sa hanche droite. L'octogénaire passera au total 50 jours à l'hôpital et doit se soumettre à une lente réhabilitation, avec des soins de physiothérapie et d'ergothérapie.
La famille allègue que malgré les traitements, la dame âgée a désormais des pertes d'équilibre. Elle ne peut plus se déplacer sans aide technique à la marche et a d'importantes limitations. Les deux filles et le gendre de l'octogénaire ont déposé une poursuite de 170 000 $ contre les Résidences Myriade ainsi que contre le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale.
Dans sa requête, la famille allègue que les deux organismes n'ont «pas évalué adéquatement et en temps opportun le risque de danger et de violence que présentait le résident envers les autres résidents, et ce, malgré un historique d'agressions répétées et connues de ses préposés, gestionnaires et administrateurs, rendant prévisible l'agression».