Place Ste-Foy

Place Ste-Foy: à partir d'une épicerie...

Construit en 1957 par l'homme d'affaires québécois Sam Steinberg, Place Ste-Foy est l'un des plus anciens centres commerciaux de la ville de Québec. Aujourd'hui, il est principalement reconnu pour la qualité de ses services et pour ses magasins haut de gamme.
Place Ste-Foy en 1988
Novembre 1957, l'épicerie Steinberg voit le jour sur un grand terrain. Il est alors l'un des premiers occupants à s'installer sur le boulevard Laurier, terminé en 1949.
«La stratégie de M. Steinberg était d'acheter des terrains et d'y bâtir une épicerie et, par la suite, construire en annexe un centre commercial», se remémore Donald Larose, l'actuel directeur de Place Ste-Foy. 
En 1959, la première phase du mail est complétée. Environ 24 boutiques sont ouvertes face au boulevard Laurier. Place Ste-Foy ne dispose pas encore d'un mail intérieur. «C'était une rue à l'époque. Le stationnement était devant le centre», rappelle le détenteur d'un baccalauréat en finance. 
Ce n'est que quelques années plus tard, soit en 1963, qu'on transforme la rue et ajoute un toit et une deuxième rangée de commerces pour en faire un véritable centre commercial. De 1957 à 2013, Place Ste-Foy a vécu entre 13 et 14 phases d'expansion.
«La Banque Royale était déjà présente lors de l'ouverture, c'est probablement le plus vieil occupant. Il y a aussi le Salon Maxime qui est l'un des premiers», soutient M. Larose, en poste depuis 10 ans et demi. Par la suite, de gros joueurs tels Simons, en 1961, et Holt Renfrew, en 1965, sont venus s'y installer et y sont toujours.
Aujourd'hui, on dénombre près de 135 boutiques et magasins, dont environ 40 % ont leur unique enseigne à Québec. De grandes marques y sont établies, notamment Birks, Sephora, Apple, Zara, Lacoste, George Rech, Guess by Marciano, Michael Kors, Pandora et Signature Maurice Tanguay. Le centre commercial, qui compte environ 2000 travailleurs, est la propriété du Groupe Ivanhoé Cambridge.
Au pied carré, Place Ste-Foy vend entre 25 et 35 % de plus par rapport aux autres centres commerciaux à Québec, soutient fièrement le directeur. «On n'est pas le plus gros, mais on est le meilleur. On est sur le podium des top 3 pour la productivité.»
Plusieurs Projets
Afin de se moderniser, et dans le but de satisfaire sa clientèle et ses occupants, Place Ste-Foy a investi beaucoup au cours des dernières années et entend bien sortir encore le chéquier dans les années futures.
«On est présentement en rénovations de plancher de mail, c'est un projet de 7 millions $ qui durera encore de deux à trois ans», lance M. Larose. «La cour centrale a été refaite. On a enlevé les vieux planchers et refait les infrastructures. Avant c'était une rue, on a trouvé une fontaine, des égouts et des trottoirs», a-t-il renchéri, soulignant aussi que 300 espaces de stationnement ont été ajoutés et que 11 millions $ ont été investis sur la toiture dans les cinq dernières années.
Lorsque les planchers seront terminés, M. Larose espère pouvoir s'attaquer au mobilier. «On souhaite quelque chose de plus haut de gamme.»
Place Ste-Foy aura-t-il un grand restaurant un jour? «On est toujours en continuelle réflexion. Tous les projets sont sur la table. On travaille nos scénarios, nos dessins. C'est un projet réalisable, mais on ne peut rien avancer pour le moment, car on analyse.»
Le centre commercial confirme d'ailleurs son pouvoir d'attraction en accueillant près de neuf millions de visiteurs chaque année, et il continuera assurément d'attirer les consommateurs avec l'ouverture de nouveaux commerces comme Banana Republic, en février 2014.