Pierre Poulin admet avoir fait entrer illégalement sa femme aux États-Unis

L'homme de Saint-Martin de Beauce arrêté pour avoir fait entrer illégalement sa femme aux États-Unis a plaidé coupable, lundi, à la Cour fédérale du Maine, aux accusations qui pesaient contre lui. Il s'expose à une peine de 10 ans de prison et une amende de 250 000 $.
Les douaniers américains ont arrêté Pierre Poulin, 40 ans, le 17 juillet alors qu'il tentait d'entrer aux États-Unis. Il avait préalablement reconduit sa femme de l'autre côté de la frontière en VTT à travers le bois, et il s'apprêtait à aller la récupérer pour un séjour en Floride. 
La présence de vêtements féminins a mis la puce à l'oreille des douaniers, qui ont par la suite trouvé le passeport brésilien de sa femme, qui s'était vu refuser un visa américain. Les autorités ont retrouvé Mme de Oliveira près de la frontière, mais ils l'ont renvoyé à la résidence du couple en Beauce, car M. Poulin a pris l'entière responsabilité du crime. Il a confessé avoir voyagé en Floride de la même façon avec sa femme au mois de juin.
Emprisonné depuis son arrestation dans un centre de détention de Bangor au Maine, Pierre Poulin devrait y demeurer jusqu'à sa prochaine comparution, dont la date n'a pas été fixée. Le Beauceron est éligible à une libération provisoire, mais son avocat, Me David Bate, n'a pas présenté de demande en ce sens.  La semaine dernière, M. Poulin avait décliné son droit à une audience préliminaire.